Derrière le mot ski alpin, se cachent plusieurs spécialités : Slalom Spécial, Slalom Géant, Super-G, Combiné ou Super-Combiné... Mais la discipline reine du ski alpin reste la Descente. Une discipline ou il n'est pas rare de flirter avec les 150 km/h !
 
 

La Descente (DH)

Lindsey Vonn à Méribel lors des finales 2015 de la Coupe du Monde / © Xavier Demarquay
Lindsey Vonn à Méribel lors des finales 2015 de la Coupe du Monde / © Xavier Demarquay

On dit souvent de la descente qu’elle est la reine des disciplines de ski alpin, sans doute parce qu’elle est la compétition alpine la plus spectaculaire et la plus ancienne. C’est la plus longue, la plus risquée et la plus rapide. Comme le Super-G, on dit qu’elle fait partie des épreuves de vitesse, et se dispute en une seule manche.

La descente est "LA" discipline de vitesse à l’état pur. Il s’agit de descendre le plus rapidement possible une piste avec des virages difficiles, des sauts et... >> lire la suite

Photos : la Descente





Le Super-G (SG)

Vue générale du Super-G sur la face de Bellevarde à Val d'Isère / © AFP/Franck Fife
Vue générale du Super-G sur la face de Bellevarde à Val d'Isère / © AFP/Franck Fife

C’est la deuxième discipline la plus rapide en ski alpin après la descente. Le super-G est l’abréviation de l’anglais "Super Giant Slalom", (super slalom géant).

Le super-G se déroule en une seule manche.
Comme la descente, le super-G appartient aux disciplines rapides, les disciplines dites "de vitesse". Le super-G est un compromis entre la descente et le géant : plus technique que la descente mais plus rapide que le géant.
Le parcours est plus court que celui d’une descente, le dénivelé est moindre qu’en descente, et les portes sont plus rapprochées.
Contrairement à la descente, les skieurs ne peuvent s’entraîner à pleine vitesse... >> lire la suite

Le Test : Super G avec Gauthier de Tessières
>> Le test de Super-G avec Gauthier de Tessières

Photos : Le Super-G




 

Le Slalom Géant (GS)

Slalom Géant d'Aspen - 2012  / © Doug Pensinger/Getty Images North America/AFP
Slalom Géant d'Aspen - 2012 / © Doug Pensinger/Getty Images North America/AFP

Le géant fait partie, comme le slalom, des disciplines techniques. Et comme le slalom il se dispute en deux manches, avec les mêmes règles.

Le premier slalom Géant s’est déroulé à Mattarone (Italie), le 20 janvier 1935.
Le Géant est intégré aux championnats du monde de ski alpin en 1950 à Aspen, au Colorado, avant d’être discipline olympique lors des JO d’Oslo (Norvège) en 1950.
Au départ course en une seule manche, le Géant passe à deux manches, d’abord pour les hommes lors des championnats du monde de 1966, puis aux Jeux... >> lire la suite

Photos : Le Slalom Géant




 

Le slalom Spécial (SL)

Mikaela Shiffrin dans le Slalom de Beaver Creek au Colorado / © Al Bello/Getty Images/AFP
Mikaela Shiffrin dans le Slalom de Beaver Creek au Colorado / © Al Bello/Getty Images/AFP

Avec le Géant, le slalom fait partie des épreuves dites "techniques" (par opposition aux épreuves dites "de vitesse" comme le Super-G et la descente). Le slalom est la discipline la plus courte et la plus exigeante techniquement du ski alpin. Le premier slalom a été disputé en janvier 1922 à Mürren (Suisse).
Un slalom se dispute en deux manches, où les temps des deux manches sont additionnés. Seuls les skieurs arrivés dans les 30 premiers de la première manche ont le droit de courir la seconde manche. L’ordre de passage pour la seconde manche est l’ordre inverse d’arrivée : celui qui a réalisé le meilleur temps en... >> lire la suite

Reportage : on a testé le slalom
>> Le test de Slalom avec Julien Lizeroux

Photos : Le Slalom





Le Super Combiné (SC)

La piste de Bellevarde à Val-d'Isère lors la Descente de coupe du monde FIS 2008 / © AFP/Jacques Demarthon
La piste de Bellevarde à Val-d'Isère lors la Descente de coupe du monde FIS 2008 / © AFP/Jacques Demarthon

Le super combiné est un mélange d’une épreuve de descente (donc de vitesse) et d’une épreuve de slalom (donc technique). Les temps des deux courses sont additionnés. Cette épreuve permet de mettre en valeur les skieurs polyvalents, à la fois costauds en descente, et habiles dans la technique du slalom.
Un globe de Cristal récompense les meilleurs athlètes dans cette discipline.

Autrefois appelé le combiné, ou le combiné alpin, cette discipline, bien que... >> lire la suite

Photos : Le Super-Combiné





Les compétitions de Ski Alpin

 / © Xavier Demarquay
/ © Xavier Demarquay


 

La Coupe du Monde de Ski Alpin

Les Autrichiens Marcel Hirscher et Anna Fenninger, soulèvent leur gros globe de cristal récompensant la 1ère place au classement général toute discipline, à Meribel en 2015. / © AFP/Philippe Desmazes
Les Autrichiens Marcel Hirscher et Anna Fenninger, soulèvent leur gros globe de cristal récompensant la 1ère place au classement général toute discipline, à Meribel en 2015. / © AFP/Philippe Desmazes

Comment ça marche :
Contrairement au monde du football (pour les connaisseurs), le terme de coupe du monde dans le ski désigne la compétition internationale qui revient chaque année. La Coupe du monde de ski ne doit donc pas être confondue avec les championnats du monde de ski alpin.

Elle récompense les meilleurs skieuses et skieurs tout au long de la saison, et non sur une seule course. La coupe du monde de ski alpin, organisée par la F.I.S., la Fédération Internationale de Ski Alpin, est donc constituée de plusieurs courses, dans chacune des cinq disciplines du ski... >> lire la suite




Les Championnats du Monde de Ski Alpin

Jean-Baptiste Grange, entouré d'une partie de l'équipe de France, lors de sa victoire en Slalom aux championnats du monde de Ski Alpin en 2015 à Beaver Creek, Colorado. / © AFP/Fabrice Coffrini
Jean-Baptiste Grange, entouré d'une partie de l'équipe de France, lors de sa victoire en Slalom aux championnats du monde de Ski Alpin en 2015 à Beaver Creek, Colorado. / © AFP/Fabrice Coffrini

Les championnats du monde de ski alpin ne doivent pas être confondus avec la Coupe du monde de ski alpin.
Les Championnats du monde sont organisés tous les deux ans, les années impaires, et se déroulent sur un seul lieu. Ils sont en quelque sorte un concentré d’épreuves de ski alpin sur une quinzaine de jours.

Les premiers championnats du monde de ski alpin se sont déroulés en 1931 à Mürren (Suisse). Organisés par la Fédération Internationale de Ski (FIS), ils ont lieu tous les ans de 1931 à 1939, puis tous les deux ans les années paires (sauf les années de jeux olympiques d’hiver). En 1985, la FIS décide de... >> lire la suite




Les Jeux Olympiques

Ted Ligety (or) entouré des français Steve Missillier (argent) et Alexis Pinturault (bronze) lors de la remise des médailles Olympiques de Slalom Géant à Sotchi en 2014 / © AFP/Loic Venance
Ted Ligety (or) entouré des français Steve Missillier (argent) et Alexis Pinturault (bronze) lors de la remise des médailles Olympiques de Slalom Géant à Sotchi en 2014 / © AFP/Loic Venance

Les Jeux Olympiques d’hiver ont lieu tous les quatre ans. C’est un évènement multi-sports international.

L’histoire rocambolesque de la création des jeux olympiques d’hiver prête à sourire plus d’un siècle plus tard. D’abord par l’hostilité que les pays nordiques portèrent au ski alpin.
En 1901 est organisé à Stockholm la première édition des Jeux nordiques. Un mélange de plusieurs disciplines, allant du ski de fond à la course de ski tiré par des rennes, en passant par le curling, le hockey, le patinage ou la course de chiens de traineaux. Une préfiguration des jeux olympiques d’hiver, mais sans que le ski alpin ne soit retenu.
Organisés tous les deux ans, puis tous les 4 ans, ces Jeux nordiques vont toujours s’opposer à l’intégration d’épreuves de sports d’hiver aux Jeux olympiques "rénovés" par Pierre de Coubertin. En 1912, les J.O d’été se tiennent à Stockholm, et là encore les organisateurs refusent l’idée d’une "semaine de sports d’hiver" qui serait ajoutée aux J.O., préférant valoriser les... >> lire la suite





 / © Xavier Demarquay
/ © Xavier Demarquay

L'équipe de France saison 2015 / 2016