Grève du 5 décembre : forte mobilisation à Clermont-Ferrand, Moulins, Aurillac et au Puy-en-Velay

A Clermont-Ferrand, environ 15 000 personnes (source préfecture du Puy-de-Dôme) étaient dans la rue pour s'opposer à la réforme des retraites. / © F. Gandilhon / France 3 Auvergne
A Clermont-Ferrand, environ 15 000 personnes (source préfecture du Puy-de-Dôme) étaient dans la rue pour s'opposer à la réforme des retraites. / © F. Gandilhon / France 3 Auvergne

De nombreux rassemblements contre la réforme des retraites ont eu lieu, ce jeudi 5 décembre, dans les grandes villes d'Auvergne, notamment à Clermont-Ferrand, Moulins, Aurillac et au Puy-en-Velay. La grève interprofessionnelle a réuni de nombreux manifestants dans les cortèges en milieu de matinée.

Par Antoine Belhassen

La mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites a rassemblé de nombreux manifestants dans les principales villes d'Auvergne, ce jeudi 5 décembre. Cheminots, lycéens, instituteurs, aide-soignants, étudiants, avocats, pompiers... De nombreux syndicats de différentes corporations ont appelé à une grève massive qui a été suivie à Clermont-Ferrand, à Moulins, à Aurillac et au Puy-en-Velay.

Clermont-Ferrand

Selon la préfecture du Puy-de-Dôme, à Clermont-Ferrand, la manifestation contre la réforme des retraite a rassemblé 15 000 personnes. Selon les syndicats ils étaient jusqu'à 30 000.

Beaucoup de monde dans les rues de Clermont-Ferrand ce jeudi 5 décembre.

Comme dans toutes les grandes villes de France (environ 150 mobilisations prévues ce jour) un cortège a été organisé à Clermont-Ferrand. A l'intérieur de celui-ci, le personnel hospitalier était bien présent. Les manifestants ont emprunté les grands axes de la ville dont l'avenue Carnot :

Les manifestants s'étaient donnés rendez-vous vers 10 heures de la Place du 1er Mai. De nombreuses personnes et des familles convergeaint en début de matinée vers le point de rencontre :

Les manifestants sont progressivement rentrés dans le centre-ville et doivent se rendre devant la préfecture du Puy-de-Dôme aux environs de 12 heures :
 
 

Aurillac


Pour les organisateurs de cette journée d'actions, àAurillac, cette "mobilisation interprofessionnelle et intergénérationelle d'ampleur est un succès".

A Aurillac, peu avant midi, devant le Conseil départemental du Cantal, l'intersyndicale a voté le principe de couper l'électricité du bâtiment ainsi que de celui de la Chambre d'agriculture.


Dans le Cantal, 1 000 personnels de l'éducation nationale sont en grève dont 600 dans le primaire. Ce chiffre est le plus élevé depuis les mobilisations de 2013. Des ouvriers, des salariés, des lycéens, des personnels de l'éduication, du professionnel de santé et quelques gilets jaunes ont rejoint le cortège.

La manifestation a regroupé de nombreuses familles et s'est déroulée dans une ambiance bon enfant :
 
Le climat était donc détendu et les pompiers ont fait le spectacle :
 
La manifestation est partie de la place des Carmes peu après 10 heures :
Dans le cortège et parmi les corporations présentes, les pompiers sont également descendus dans la rue :
 
 

Moulins

Selon la police sur place, les manifestants étaient près de 1 500 personnes en milieu de matinée. Près de 2 000 selon la CGT :
 

De nombreuses entreprises locales se sont retouvées comme Bocsh, Potain, Peugeot Dompierre...
 

Jacques Lachaise, secrétaire général FO de l'Allier, présent sur place, affirme vouloir le retrait de la réforme "purement et simplement".

Le Puy-en-Velay

La fin de cette journée de mobilisation s'est déroulée dans un contexte tendu au Puy-en-Velay. Sur la commune voisine de Chadrac, des gilets jaunes ont bloqué un rond-point, tandis qu’un autre groupe a illégalement investi une école désaffectée. Face au refus d'évacuer les lieux de la part des manifestants, la police présente est intervenue par la force. Evacués, les individus sont alors retournés sur le centre-ville du Puy-en-Velay. Un manifestant aurait été interpellé. Un policier et trois CRS ont été blessés dans ces heurts.

Selon nos journalistes sur place, on dénombre entre 4 500 et 5 000 manifestants au Puy-en-Velay (8 000 selon les organisateurs). Une forte mobilisation dans la ville-préfecture de Haute-Loire.
Au Puy-en-Velay, la manifestation contre la réforme des retraites a rassemblé plusieurs milliers de personnes. / © G. Rivollier / France 3 Auvergne
Au Puy-en-Velay, la manifestation contre la réforme des retraites a rassemblé plusieurs milliers de personnes. / © G. Rivollier / France 3 Auvergne

Le cortège parti peu après 10 heures était impressionnant : "On n'a pas jamais vu une manifestation d'une telle ampleur", réagissait notre journaliste sur place.

En haut de défilé, une centaine de lycéens paradaient devant le large groupe de l'intersyndicale. Celui-ci précédait du personnel d'entreprises privés locales et les personnels hospitaliers des deux hôpitaux de la ville.
 






 

Sur le même sujet

Les + Lus