Au Festival de la correspondance de Grignan, l’art épistolaire en majesté

28ème édition à Grignan du festival de la correspondance au château de la marquise de Sévigné. Cette année son directeur Eric-Emmanuel Schmitt a choisi “les lettres de héros”.

C’est un lieu qui invite à visiter l’intime autant qu’il permet de raconter l’Histoire. Le château de Grignan héberge chaque année, depuis 1996, le Festival de la Correspondance, entre les murs duquel Madame de Sévigné elle-même écrivait ses lettres à sa fille.

À la frontière entre le théâtre et la littérature, entre la confidence et l’art d’écrire, l’évènement propose une série de lectures spectacles et rencontres littéraires consacrées au genre épistolaire.

durée de la vidéo : 00h00mn35s
« L’Impératrice et le Philosophe », mise en scène Stéphan Druet, adaptation Bruno Villien 02/07/2024 ©France Télévisions

Voltaire et la Grande Catherine 

Ce soir-là, soleil tombant sur effluves de lavandes en fleurs, les bijoux de La Grande Catherine, Impératrice de toutes les Russies, accrochent l’œil et ses échanges avec Voltaire, l’oreille.

De 1763 à 1778, de la France à la Russie, cent quatre-vingt-dix-sept lettres dans lesquelles le vieux philosophe entame une cour épistolaire et tente de rallier l'impératrice à la cause des Lumières.

Ce qui embarque dans le texte, c’est la disproportion entre l’impératrice d’un pays immense et Voltaire, qui est un suisse dans un tout petit pays”, explique Éric-Emmanuel Schmitt, directeur artistique du festival. “Et pourtant ils parlent des lois, de comment réaliser le bonheur des citoyens... Et ce sont des questions qui sont toujours les nôtres...”, ajoute le dramaturge franco-belge.

durée de la vidéo : 00h00mn40s
« L’Impératrice et le Philosophe », mise en scène Stéphan Druet, adaptation Bruno Villien 02/07/2024 ©France Télévisions

“Lettres de héros”

Il y a quelque chose dans la langue française qui aide à penser. Ce qui ressort de cet échange, c’est ça, ils ont espéré changer le monde avec les idées”, raconte Macha Méril, qui incarne l’Impératrice. “Ce sont des gens héroïques, et vous savez ce qu’ils ont en commun les gens héroïques : c’est qu’ils savent qu’ils sont des héros : ils se destinent contre l’avis de tout le monde à un grand avenir ! 

Autres "lettres de héros" au programme, cette année : la correspondance de Charles de Gaulle, de Lawrence d’Arabie ou de Nelson Mandela. “Dans un temps où on flatte surtout le narcissisme, l’exhibitionnisme et le culte de soi, tout d’un coup cette dimension héroïque, c’est comme une hygiène pour nous, une hygiène de la pensée, et une hygiène de l’affectivité”, expose Éric-Emmanuel Schmitt en préambule aux spectateurs.

Des correspondances que l’écrivain a choisies pour “nourrir les esprits et élever l’âme”. “On a besoin d’entendre des gens comme ça, le héros il n’est pas contre, il est pour, donc le héros il rassemble de façon positive et ça, nous en manquons beaucoup”, ajoute-t-il, sourire au coin de l’œil, en écho peut-être à l’actualité, avant de conclure, “le héros ce n’est pas celui qui gagne, ce n’est pas le vainqueur, c’est celui qui engage sa vie au service d'une chose à laquelle il croit”. La 28ème édition du Festival des Correspondances de Grignan se déroule du 2 au 6 juillet 2024.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité