Drôme : pour lutter contre les violences conjugales, la police lance une opération de prévention dans les bus

La police de la Drôme lance aujourd'hui, en partenariat avec le réseau de transport Citea, une opération de lutte contre les violences conjugales. Les numéros d'urgence et d'écoute à contacter seront affichés dans tous les bus de l'agglomération Valence-Romans pendant deux semaines.

"On sait qu'une victime sur cinq de violences conjugales ne franchit pas la porte d'un commissariat", observe Claude Bourelly, chef d'Etat-major à la Direction Départementale de la Sécurité Publique de la Drôme. Confortée par ce constat national, la police du département a décidé de se mobiliser sur son territoire, en lançant une opération de lutte contre les violences conjugales. Depuis ce mardi 12 octobre, les principaux numéros d'urgence et d'écoute sont affichés dans les bus du réseau de l'agglomération Valence - Romans. 

Le 3919 et le 17 : numéros d'appel d'urgence

Depuis ce matin, sur les écrans des 150 bus du réseau drômois, défilent les deux numéros à contacter en cas de fait avéré ou de soupçon de violences conjugales. Parmi eux, le 3919, numéro d’écoute national destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés. Chaque appel passé sur cette ligne est anonyme et gratuit7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Figure aussi le 17, le numéro de la police du département, "pour les urgences, pour rappeler qu'on est là pour ça, qu'on ne nous dérange jamais", affirme Claude Bourelly. 

"Tout le monde est concerné" 

Cette campagne, lancée pour une durée de quinze jours, devrait toucher 40 000 à 50 000 usagers qui empruntent le réseau, dont 60% de femmes d'après la police du département. Ces dernières sont les principales victimes des violences conjugales, mais les numéros d'urgence ou le chat du site gouvernemental dédié peuvent aussi être utile à "un voisin, un témoin quelqu'un qui se pose des questions, qui observe un changement d'habitude : tout le monde est concerné", ajoute le chef d'Etat-Major, "on comprend que ces personnes ne se déplacent pas au commisariat s'il n'y a pas de faits avérés, mais ils peuvent trouver de bons conseils auprès des plateformes d'écoute."

580 faits de violences conjugales en 2021

Dans la Drôme en 2021, 580 faits de violences conjugales engageant des poursuites judiciaires ont été recensés, sur plus de 800 interventions menées à la suite de signalements. Selon la police départementale, la majorité des faits implique des coups portés, d'autres des cas de harcèlement, parfois d'homicide. Prévue pour durer deux semaines, l'opération de sensibilisation dans les bus pourrait être reconduite, en fonction de son impact. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violence conjugale société transports en commun transports