Drôme : les routes meurtrières

En à peine 7 semaines depuis le début de l'année, le nombre de personnes tuées sur les routes de la Drôme a dépassé le niveau atteint en avril 2019. La préfecture lance un appel à la vigilance 

image d'illustration
image d'illustration © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Ces deux derniers jours, deux nouveaux accidents mortels sont survenus en Drôme. Depuis le début de l’année 2020, le département compte 9 personnes tuées (le département comptait en 2019 à la même date 2 personnes tuées).

7 accidents mortels sur 9 ont eu lieu sur le réseau secondaire ou en agglomération : sur les routes utilisées quotidiennement.
Dans 6 accidents sur 9, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule.
Sur les 9 victimes, 6 étaient conducteurs ou passagers de véhicules légers et 2 étaient conducteurs de deux roues motorisés.
Une personne est décédée après avoir été heurtée sur un passage piéton.
4 personnes tuées ont moins de 25 ans.

Le défaut de vigilance en cause

La vitesse excessive ou inadaptée, l’utilisation du téléphone en conduisant, le défaut de maîtrise du véhicule, la consommation excessive d’alcool, la consommation de stupéfiants, le refus de priorité, la fatigue et l’inattention figurent parmi les principales causes d’accidents graves.

A quelques jours du début des vacances scolaires où les routes seront particulierement chargées et notamment en direction des stations de ski, le préfet de la Drôme appelle les usagers à plus de prudence et de vigilance.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers circulation économie transports