Législatives 2022 : Lisette Pollet, première députée RN dans la Drôme

Arrivée en tête au 1er tour avec 26,64% des suffrages dans la 2e circonscription, la candidate du rassemblement national, Lisette Pollet était talonnée par Gilles Reynaud de la France Insoumise. Elle a conservé son avance et même distancé son adversaire. Une députée d'extrême droite : une première en terre drômoise.

Le rassemblement national en force dans cette deuxième circonscription de la Drôme, cela n'a rien de complétement incongru.

Le parti de Marine Le Pen réalise traditionnellement de hauts scores sur ce secteur de la vallée du Rhône. 

Lisette Pollet est d'ailleurs élue avec 57,12% des voix contre 42,88 pour le candidat de la France Insoumise Gilles Reynaud, un résultat confortable, qui marque une véritable volonté de l'électorat. 

Surprise, la candidate est satisfaite du résultat des élections sans parvenir à réellement l'expliquer. "Très franchement, dit Lisette Pollet, je ne m’y attendais pas du tout. Tout le monde me disait que la circo était "prenable", mais j’ai toujours été sur la réserve. Parce que les élections prouvent à chaque fois que c’est compliqué. J’ai fait le job, poursuit l'élue, je suis allée tracter, coller avec les équipes, j’ai rencontré plein de gens...alors est-ce que ça fait la différence ? Je ne sais pas."

Elle attribue sa victoire à sa personnalité "C’est vrai qu’en discutant avec les gens, en allant sur le terrain, les gens se sont reconnus, car, c’est vrai que j’ai été salariée très longtemps, donc les problématiques je les connais. Je ne suis pas issue du milieu politique, c’est peut-être cela qui a fait la différence." 

Une victoire synonyme de défaite pour d'autres

D'autres comme Celia de Lavergne, candidate LREM, battue dans la troisième circonscription de la Drôme reste amère face à la victoire de Lisette Pollet. Elle constate " il y a une forte poussée du rassemblement national de manière générale sur la France, qui se traduit ici dans la Drôme par un nouveau siège. Ce sont des idées contre lesquelles j’ai toujours lutté et c’est considéré comme une défaite. Une défaite de nos idées, une défaite des lumières et de la capacité de notre pays aujourd’hui à choisir des personnes attachées aux valeurs de la démocratie, attachées à faire progresser le pays, attachées à une France forte dans une Europe puissante." Célia de Lavergne continue " c’est effectivement un message qui a été envoyé et qui résulte sans doute aussi d’une lassitude, d’une fatigue et de beaucoup de colère qui sont liées aux situations que nous avons vécu depuis plus de 2 ans, que nous aurions espérés ne pas voir orienter d’une telle manière dans les urnes."

Lisette Pollet est responsable du Rassemblement National (RN) dans la Drôme, âgée de 54 ans, cette cadre dans une grande société de nettoyage a pris sa carte au parti d'extrême droite en 2014.