Municipales 2020 - Drôme - La démocratie participative s'installe à Dieulefit

Dimanche 28 juin, lors du 2nd tour des municipales, les électeurs de Dieulefit ont élu une liste participative pour diriger cette commune de Drôme provençale ces six prochaines années. Après l'exemple de Saillans, en 2014, un nouveau modèle de démocratie participative va-t-il voir le jour ?
Municipales 2020 - Drôme - La démocratie participative s'installe à Dieulefit   (ARCHIVES)
Municipales 2020 - Drôme - La démocratie participative s'installe à Dieulefit (ARCHIVES) © France TV
A Dieulefit, commune de près de 3200 habitants, la maire socialiste Christine Priotto ne se représentait pas pour les élections municipales 2020. C'est une liste participative qui a été élue avec 59,12% des voix lors du second tour des élections municipales ce dimanche 28 juin. Elle s'est imposée sur la liste conduite par Sylvain Jean (40,88%). A sa tête, un binôme composé de Christian Bussat, éleveur de porcs bio, installé depuis dix ans sur la commune, et de Geneviève Morénas, élue de l'opposition lors de la précédente mandature. 

Le nouveau conseil municipal de Dieulefit sera installé ce vendredi 3 juillet, en fin de journée. 


Une nouvelle équipe à la tête de Dieulefit

La nouvelle équipe qui se prépare à prendre la tête de Dieulefit est composée de membres "de tous âges et de tous horizons rassemblés autour d'idées et non autour d'une personne, tête de liste," explique le maire fraîchement élu. Georges Bussat a d'ailleurs été désigné à la tête de cette liste citoyenne lors d'une "élection sans candidat". Premier adjoint d'une petite commune de l'Herault pendant deux mandats, le nouveau maire de Dieulefit a déjà "une petite expérience". Son sentiment au lendemain du 2e tour :

Les Dieulefitois ont beaucoup d'espoirs dans notre manière de fonctionner. Alors bien sûr, il y a un peu de pression".

 

Des commissions ouvertes aux citoyens

Sur les projets à venir, la nouvelle équipe municipale veut "travailler avec les citoyens" à travers notamment l'organisation de commissions composées de citoyens et de deux élus référents. Urbanisme, économie et emploi, vie associative, finances.... au total, neuf commissions "ouvertes" sont prévues. La première en date sera chargée de "la transparence et l'information". Un préalable indispensable : "la transparence, c'est la clef de notre système," a précisé le maire.
Ces commissions citoyennes vont démarrer d'ici la fin de l'été. Les élus entendent mettre l'accent sur la transition environnementale et la solidarité. Avec la concertation citoyenne, c'est l'autre axe fort du programme de la nouvelle équipe pour les six années à venir.

Ce qui nous rassemble, c'est cette conscience qu'il y a une vraie urgence au niveau climatique et environnemental," explique Georges Bussat, "et que l'on peut aussi agir au niveau communal.

Mais la nouvelle équipe municipale se défend de limiter son programme à l'écologie, ce qui serait "un peu réducteur" selon Georges Bessat. Ce dernier évoque le thème prioritaire de l'école qu'"il faut remettre au centre de la vie citoyenne", mais aussi celui de l'aide à l'installation des jeunes agriculteurs, ou encore celui du logement.  "On a un vrai problème de logements à Dieulefit,. Ils sont chers et peu nombreux, Certains sont à l'abandon," déplore l'élu qui penche en faveur d'une politique incitative. Pour Georges Bussat, aujourd'hui, "c'est une nouvelle page qui se tourne à Dieulefit sur la méthode".
 

Démocratie participative : l'exemple de Saillans

En 2014, dans la Drôme, le petit village de Saillans, 1200 habitants, avait créé la surprise en élisant une liste citoyenne. La mairie était dirigée par un binôme : le maire Vincent Beillard et la première adjointe, Annie Morin. "On s'est inspiré du modèle de gouvernance de Saillans, on les a rencontrés," a expliqué le nouveau maire de Dieulefit. En six ans de mandat, les élus de Saillans ont été approchés par plusieurs centaines de communes intéressées par la mise en place de la démocratie participative. 

►La volonté d'être "à l'écoute des autres" 
Concertation citoyenne, discussions sur l'ensemble des projets... avec l'exercice de la démocratie participative, y a-t-il un risque s'usure sur le long terme ? Le nouveau maire de Dieulefit est confiant. Il faut faire "un vrai travail de fond avec les gens", selon lui. Et l'élu veut aller plus loin, veut être également "à l'écoute" des citoyens plus discrets : "il s'agit d'aller au-devant de ceux qui ne participent pas aux commissions ou aux réunions."  La nouvelle équipe compte être très présente sur le territoire "sortir" de la mairie mais aussi "ouvrir la mairie à tous". Rendez-vous le 19 septembre prochain. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections