• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le mystère demeure dans la Drôme après le meurtre de deux retraités

© Stéphane Hyvon - France 3 Rhône-Alpes
© Stéphane Hyvon - France 3 Rhône-Alpes

Les corps d'une veuve de 84 ans et de son ami de 67 ans ont été retrouvés hier, mardi 19 juin, à Saint-Marcel-lès-Sauzet dans une maison isolée. Le parquet étudie encore toutes les possibilités. Les autopsies prévues aujourd'hui pourraient apporter de nouveaux éléments.

Par Renaud Gardette, Hugo Chapelon et AFP

C'est la femme de ménage qui a donné l'alerte mardi matin, le 19 juin, en arrivant dans ce mas isolé à l'entrée du village de Saint-Marcel-lès-Sauzet, commune de 1.200 habitants au nord de Montélimar.

Sur place, les gendarmes découvrent alors sous des couvertures le corps de la propriétaire des lieux au rez-de-chaussée, et dans le jardin, celui de son ami.

"La dame a visiblement été tuée violemment", mortellement blessée par une arme "contondante" au visage, a précisé lors d'un point presse le procureur de la République de Valence, Alex Perrin. L'homme également "mortellement blessé", présente des "traces de coups par arme blanche", une arme dont il est impossible de préciser la nature pour l'instant, ajoute-t-il.

La femme, mère de famille, était veuve depuis quelques années, et l'homme était marié selon le procureur. 

Conférence de presse d'Alex Perrin, Procureur de la République de Valence
Tournage: Stéphane Hyvon, Hugo Chapelon, France 3 Rhône-Alpes


Comme les deux corps étaient recouverts, impliquant une intervention humaine, la thèse d'un homicide suivi d'un suicide est exclue. Seul élément clairement établi: une fenêtre a été retrouvée brisée. Le procureur a ouvert une enquête pour meurtres et confié les investigations à la Section de recherches de Grenoble et au Groupement de gendarmerie de la Drôme.

Une quarantaine de militaires sont toujours sur la zone, notamment pour ratisser l'environnement proche, pour trouver des indices.  

Est-ce un vol qui a mal tourné? Un rôdeur? Pour l'instant, "toutes les hypothèses sont examinées", assure Alex Perrin précisant que des auditions seront réalisées, et qu'un énorme travail de police scientifique est mené actuellement à Saint-Marcel-lès-Sauzet. Pour l'heure, l'enquête, loin d'être simple, ne fait que démarrer: il faut donc "fermer les portes" les unes après les autres pour résoudre cette affaire. 

Fin décembre 2016, un homme de 23 ans avait tué quatre personnes âgées dans la Drôme et le Vaucluse.

Le mystère du double-meurtre de St-Marcel-lès-Sauzet
Reportage: Hugo Chapelon, Stéphane Hyvon et Anne-Sophie Saboureau

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Une station de recherche sur la foudre à Saint-Privat-d'Allier (43)

Les + Lus