• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Romans : ouverture prochaine des premières boutiques aidées

C'est une jeune créatrice de chaussures, Alma Creixams, qui a, la première, bénéficié de ce dispositif municipal mis en place dans le cadre de l'opération Action Coeur de ville. / © DR
C'est une jeune créatrice de chaussures, Alma Creixams, qui a, la première, bénéficié de ce dispositif municipal mis en place dans le cadre de l'opération Action Coeur de ville. / © DR

La première boutique inscrite dans le dispositif de redynamisation du centre historique de Romans s'apprête à ouvrir ses portes. Son nom : Madame Pied. La mairie espère une dizaine d'autres commerces aidés dans ce quartier dans les mois viennent. 

Par Daniel Pajonk

Coup d'envoi cette semaine de "Shop'in Romans", une opération de redynamisation commerciale du centre historique, en bordure de l'Isère. C'est une jeune créatrice de chaussures,  Alma Creixams, qui a, la première, bénéficié de ce dispositif municipal mis en place dans le cadre de l'opération Action Coeur de ville lancée par le gouvernement en mars dernier.   Sa boutique de création devrait ouvrir début juin. 

Alma a quitté Paris pour faire une formation dans la «Fabrication de chaussures ». Elle l'a suivie à l'Afpa de Romans. / © DR
Alma a quitté Paris pour faire une formation dans la «Fabrication de chaussures ». Elle l'a suivie à l'Afpa de Romans. / © DR

Objectifs de la stratégie globale d'intervention : faire du centre-ville un lieu prioritaire de développement au sein de l’enveloppe urbaine de Romans intra-muros. Faire du centre-ville un espace de centralité et d’attractivité, à l’échelle du bassin de vie romanais. Créer les conditions de la mobilisation de toutes les énergies et de tous les acteurs autour de ce projet. 
Le principe ?  La mairie a pointé un certain nombre de locaux commerciaux en déshérence situés dans deux rues de la ville pour les re-stimuler. La ville a donc passé une convention avec les propriétaires pour soutenir une remise en état des boutiques afin de les mettre en sous-location.  Moyennant un loyer à bas coût (autour de 200 euros par mois), le local est mis à disposition du créateur qui peut s'y installer. 
D'ici deux mois, un autre pas de porte devrait faire l'objet de rénovation. Au total, la mairie envisage la revitalisation d'une dizaine de boutiques. Des appels à projets sont en cours, précise le service communication de la ville. 

Romans : ouverture prochaine des premières boutiques aidées


Sur le même sujet

Le plus gros camion du monde

Les + Lus