Une adolescente de 12 ans retrouvée morte étouffée chez elle, sa mère blessée d'un coup de couteau

Une jeune fille a été retrouvée asphyxiée dans son appartement de Valence (Drôme) le 26 mai. Sa mère était présente sur les lieux et blessée d'un coup de couteau à l'abdomen.

Une jeune fille de 12 ans a été retrouvée étouffée à son domicile familial, le 26 mai à Valence, et sa mère blessée d'un coup de couteau qu'elle pourrait s'être infligée. La jeune adolescente aurait trouvé la mort, entre 03h30 et 08h30, suite à une suffocation. La mère, blessée à l'abdomen, a été hospitalisée sans que son pronostic vital soit engagé, a-t-on précisé de même source. 


Il pourrait s'agir d'une tentative de suicide, la mère pouvant s'être poignardée elle-même, après un infanticide, possiblement dû à une crise en relation avec l'autisme de la jeune fille, selon la police.
L'intervention d'un tiers n'est cependant pas exclu, l'enfant et la mère portant des traces de lutte, selon la même source. Le parquet de Valence a précisé dans un communiqué que la mère, âgée de 39 ans, avait indiqué aux secours, qu'elle a elle-même appelés, "avoir trouvé sa fille inerte le matin même dans son lit".

Plusieurs hypothèses envisagées


"Les secours constatent qu'elle présente des blessures qu'elle dit s'être elle-même causé, sans que ses jours ne soient en danger", précise dans le communiqué le procureur de Valence, Laurent de Caigny.
Le médecin légiste n'a pas exclu qu'elle ait effectivement pu s'infliger les blessures. Il n'a en revanche constaté "aucune plaie" sur la fille. "Au regard des premiers éléments", plusieurs hypothèses ont surgi, "dont l'une" suggérant "une mort purement accidentelle", selon le procureur, qui n'a pas donné plus de précisions. 


L'état de santé était jugé incompatible avec la garde à vue de la mère, qui restait hospitalisée. 
L'autopsie de la mineure "n'a pas permis de mettre en évidence des éléments (...) laissant penser à l'intervention d'un tiers", selon le parquet. 
"Le médecin légiste s'oriente plutôt vers une cause de décès médicale qui ne pourra être confirmée que par des examens complémentaires toxicologiques, anatomo-pathologique, bactériologiques", ajoute le communiqué. 


La mère est décrite comme "soutenante et bienveillante avec son enfant", selon le procureur.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité