76 œuvres provenant de l'ancienne artothèque de Valence n'auraient jamais été rendues. La mairie lance un appel à restitution

Publié le
Écrit par Yannick Kusy (@yannkusy)
Le 15 décembre 2013, était inauguré le Musée de Valence, après 6 ans de travaux d'envergure. Sur 5750 m2, et 3 étages. Ici, la salle des tableaux
Le 15 décembre 2013, était inauguré le Musée de Valence, après 6 ans de travaux d'envergure. Sur 5750 m2, et 3 étages. Ici, la salle des tableaux © MAXPPP

Du 18 novembre 2021 au 2 janvier 2022, le musée art et archéologie de Valence accueille une partie du fonds de l’ex-artothèque. L’exposition « Dans l’instance. De l’ex-artothèque aux collections du musée » se déroule dans la salle d’exposition temporaire du musée. Mais il manque des œuvres, qui n’ont pas été rendues. La Ville invite ceux qui les possèdent à le faire au plus vite.

Créée en 1983 et financée par le ministère de la Culture, l’artothèque a fonctionné, au sein de la médiathèque, jusqu'en 1995. Le service était fréquenté par une centaine d’usagers par an, qui consultait ou empruntait une œuvre à domicile pour une durée déterminée de trois mois maximum. Les particuliers, les collectivités, les établissements scolaires ainsi que les entreprises pouvaient profiter de ce prêt d’œuvres. Des expositions étaient également organisées pour présenter les acquisitions.

La Ville de Valence ne compte pas rouvrir un service de prêt et une artothèque, notamment pour des raisons budgétaires, comme l'explique l'adjointe à la culture Marie-Françoise Pascal : "Le budget d’acquisition nécessaire à l’actualisation de ce fonds est hors de notre portée. Le personnel nécessaire à la mise en œuvre d’une politique d’acquisition, d’exposition, de conservation et de prêt a un coût qu’il n’est pas possible d’envisager. Et puis l’État, qui avait été l’instigateur et le financeur des premières artothèques, dont celle de Valence, ne développe plus ce type de services au sein des médiathèques. "

Consciente, toutefois, de l’importance que revêt ce fonds artistique pour les Valentinois, la Ville a décidé de confier une étude à un expert afin d’établir l’inventaire des œuvres et le diagnostic de leur état après 25 ans. 712 estampes ont été comptabilisées.

76 œuvres manquent à l’appel

La Ville de Valence a donc constaté que 76 œuvres sur 788 répertoriées manquaient. Elle invite ceux qui les ont chez eux à les restituer simplement, à les rapporter au musée, sans envisager, pour l’heure, d’engager des poursuites. Même si les personnes qui ne les ont pas rendues se sont, de fait, placées dans l’illégalité.

Toutefois, la mairie précise qu’il peut « s’agir d’oublis, de négligences, de conséquences liées à un déménagement. » Aucune relance n’a été faite par courrier depuis 25 ans.

150 œuvres présentées

Très concrètement, il manque une estampe de Vasarely, Rancillac, Alechinsky, ou encore une œuvre de Henri Cueco, "Les Hommes Rouges n°11". Au total, on dénombre 250 artistes dans ce fonds (dont 12 encore non identifiés) : 34 artistes à la notoriété locale ou régionale, 89 artistes à la notoriété nationale et 75 artistes à la notoriété internationale. 36 artistes, à propos desquels il existe peu de documentation, n’ont pas pu entrer dans ces critères de visibilité. Au total, plus de 150 estampes du fonds de l'ancienne artothèque sont donc présentées en ce moment et jusqu'au 2 janvier au Musée de Valence. L’entrée est gratuite.  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.