"Atténuer l'angoisse" : des collégiens font leur rentrée scolaire avant l'heure

Officiellement, la rentrée scolaire est fixée au 4 septembre 2023. Mais pour certains, c'est déjà fait. 500 élèves ont ainsi déjà repris le chemin de l'école dans le département de la Drôme sur la base du volontariat. C'était le cas de collégiens ce 30 août à Valence.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Lundi 4 septembre 2023, un peu moins de 12 millions d'élèves reprendront le chemin de leur établissement scolaire. Mais dans le département de la Drôme, ils sont 500 à déjà faire leur rentrée. Ce retour anticipé s'inscrit dans le cadre du dispositif école ouverte et sur la base du volontariat.

Cartable ou sac sur le dos, accompagnés bien souvent d'un parent, les enfants sont rassemblés dans la cour du collège Paul Valéry de Valence, ce mercredi 30 août au matin. Tous passent un cap en cette nouvelle année scolaire. Ils font leur entrée en classe de 6ᵉ.

Atténuer l'angoisse

Henri Mboimba est là pour accueillir élèves et parents. Professeur d'EPS, il est également le coordonnateur pour le réseau d'éducation prioritaire du collège et plusieurs autres écoles du secteur. Message de bienvenue et quelques explications pour "atténuer l'angoisse" de cette rentrée qui marque une rupture avec l'école primaire.

L'objectif de cette école ouverte, c'est vraiment de permettre aux élèves qui arrivent en 6ᵉ, et donc dans un contexte qui est vraiment différent, de découvrir l'établissement et de s'intégrer au mieux pour cette nouvelle année scolaire afin de les amener vers la réussite.

Henri Mboimba,

coordonnateur REP

Stéphane Payat accompagne Margaux. "C'est vraiment une excellente idée parce qu'elle peut venir découvrir le collège. Elle passe d'un établissement à un autre, et au moins, elle fait connaissance avant la grande rentrée de lundi. Elle peut rentrer sereinement et en confiance."

Margaux qui a déjà retrouvé des amies avoue que la formule lui permet de déstresser. Marius, lui non plus, n'est pas dérangé par ce retour à l'école quatre jours avant les autres élèves. "Je suis content de visiter le collège", nous confie-t-il brièvement.

"Une bonne entrée en matière"

Direction le bureau de la vie scolaire et rencontre avec la conseillère principale d'éducation. Celle-ci explique aux nouveaux arrivants qu'elle est là, en tout premier lieu, pour leur sécurité. "Il y a toute une équipe. Ce sont les assistants d'éducation qui sont là pour vous accompagner, vous surveiller dans la cour et vous mettre en sécurité. Et puis, vous pouvez venir si vous avez des questions : si vous avez perdu votre sac, si vous êtes en retard ou avez une absence à régulariser, si vous avez mal à la tête..."

Les collégiens vont effectuer leur rentrée anticipée sur deux jours. Ils apprennent à lire un emploi du temps, découvrent le carnet de correspondance ou encore le logiciel de vie scolaire Pronote. Mais ils vont aussi pouvoir suivre des activités comme une séance cinéma ou encore une sortie accrobranche. 

Anne-Laure Guillot, qui accompagne le jeune Marius, est ravie. "C'est super", dit-elle.

Cette pré-rentrée en 6ᵉ qui démarre avec des activités, je pense que c'est une bonne entrée en matière, ça rassure les parents. Lui, il retrouve ses copains un petit peu avant donc c'est détendu, c'est convivial. C'est une belle initiative.

Anne-Laure Guillot,

maman de Marius

À midi, les enfants ont sorti leur sandwich. La cantine n'a pas encore rouvert ses portes, alors tout le monde se retrouve pour un pique-nique dans la cour du collège.

Renforcement scolaire, activités éducatives, culturelles et sportives sont proposées dans le cadre du dispositif école ouverte durant les vacances, mais également le mercredi sur le reste de l'année. Et pour ce qui est de cette rentrée anticipée, 500 élèves sont concernés dans le département de la Drôme. 130 enseignants sont mobilisés pour les accueillir dans des établissements majoritairement classés en zone d'éducation prioritaire.