Drôme: les vitraux de la Collégiale Saint-Barnard, détériorés par la grêle, en cours de rénovation à Valence

En juin 2019, un orage de grêle s'était abattu dans le secteur de Romans/Isère. Les chantiers de rénovations se poursuivent et notamment celui de la collégiale Saint-Barnard. Des dizaines de ses vitraux avaient été anéantis. Ils sont en cours de restauration dans un atelier spécialisé de Valence. 

Les vitraux de la collégiale Saint Barnard en cours de rénovation. Une refonte à l'identique avec du verre neuf ou rescapé. (novembre 2020)
Les vitraux de la collégiale Saint Barnard en cours de rénovation. Une refonte à l'identique avec du verre neuf ou rescapé. (novembre 2020) © France TV

Le 15 juin 2019, un bref mais violent orage de grêle s'abattait sur le nord Drôme. Le secteur de Romans-sur-Isère avait été particulièrement touché par l'épisode orageux. La collégiale Saint-Barnard, située au coeur de la ville, avait beaucoup souffert: ses vitraux avaient été sérieusement endommagés par les grêlons. Le travail de rénovation des 55 panneaux dévastés par la grêle a été confié à une entreprise forte de 150 ans d'expérience dans le domaine. Il s'agit des Ateliers Thomas-Vitraux, une société installée à Valence
 
Depuis un mois, la quasi-totalité des postes de travail de cet atelier est consacrée à la reconstruction des 55 panneaux dévastés par la grêle. 
Les 55 vitraux de la collégiale Saint Barnard en cours de rénovation dans une entreprise spécialisée de Valence (novembre 2020)
Les 55 vitraux de la collégiale Saint Barnard en cours de rénovation dans une entreprise spécialisée de Valence (novembre 2020) © France tv
Une refonte à l'identique avec du verre neuf ou rescapé.  "Même si le panneau est cassé, il reste des pièces qui sont entières," explique la vitrailliste Tiphaine Guibout. Parfois de gros morceaux de verre sont retaillés pour en faire de plus petites pièces... "ils restent dans le vitrail d'origine mais pas à la même place," précise-t-elle. 
Les vitraux de la collégiale Saint Barnard en cours de rénovation. Ils avaient été cassés lors d'un violent épisode de grêle en juin 2019 qui avait frappé le nord de la Drôme (novembre 2020)
Les vitraux de la collégiale Saint Barnard en cours de rénovation. Ils avaient été cassés lors d'un violent épisode de grêle en juin 2019 qui avait frappé le nord de la Drôme (novembre 2020) © France tv

Les Ateliers Thomas de Valence n'ont pas eu à chercher bien loin les plans des vitraux de la Collégiale Saint-Barnard de Romans-sur-Isère. Ce sont ces mêmes ateliers qui en étaient à l'origine en 2000. Mais alors qu'un vitrail demande une maintenance tous les 100 ans, les circonstances climatiques ont accéléré le calendrier. Et pour éviter une autre catastrophe, une petite modification sera apportée. "Pour éviter qu'un tel désastre se reproduise, les vitraux vont être protégés par une verrière de doublage," indique Emmanuel Thomas, co-gérant des ateliers Thomas Vitraux. Une verrière qui devrait "nuire le moins possible à la façade mais en offrant une protection contre la grêle. " 

Les vitraux restaurés seront installés début février. Un chantier qui aura demandé six mois de travail et coûté quelques 130.000 euros. 
La famille Thomas, trois générations de maîtres-verriers à Valence
La famille Thomas travaille à Valence depuis 1875. Jean-Pierre Thomas en a été le fondateur de cette entreprise familiale. La production de l’atelier de ces maîtres-verriers est présente sur tout le territoire de Valence mais aussi dans l’ensemble du département de la Drôme ainsi qu’en Ardèche, Isère, Savoie et Haute-Savoie. On trouve des vitraux Thomas en région lyonnaise et parisienne mais aussi en Afrique et aux États-Unis. L’atelier Thomas intervient notamment dans la restauration de vitraux anciens souvent Monuments historiques. Il travaille aussi pour des particuliers ou des collectivités.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture