Il avait giflé Emmanuel Macron : le jeune agresseur du Président a quitté discrètement la prison de Valence

Selon nos confrères de France Bleu Drôme Ardèche, l'auteur de la gifle à Emmanuel Macron le 8 juin dernier à Tain-l'Hermitage (Drôme), Damien Tarel, est sorti de prison discrètement ce samedi matin après avoir purgé trois mois au centre pénitentiaire de Valence.
Valence, le 10 juin 2021. Direction la prison pour le Drômois de 28 ans, auteur de la gifle à Emmanuel Macron, lors de la visite du président de la République, le 8 juin, à Tain l'Hermitage.
Valence, le 10 juin 2021. Direction la prison pour le Drômois de 28 ans, auteur de la gifle à Emmanuel Macron, lors de la visite du président de la République, le 8 juin, à Tain l'Hermitage. © A. Jourdan

Agé de 28 ans, et sans emploi, Damien Tarel a quitté le Centre pénitentiaire de Valence aux environs de 7h du matin ce samedi 11 septembre. Une sortie opérée en toute discrétion, deux heures avant l'horaire prévu. 

Selon nos confrères de France Bleu Drôme Ardèche, "les autorités voulaient éviter une sortie trop médiatisée. Car des proches et des admirateurs de ce chômeur de 28 ans avaient prévu de venir l'accueillir.

Un geste qui a coûté 18 mois de prison dont 4 fermes à son auteur et la privation temporaire de ses droits civiques et familiaux
Un geste qui a coûté 18 mois de prison dont 4 fermes à son auteur et la privation temporaire de ses droits civiques et familiaux © Capture d'écran

Le 8 juin dernier, cet habitant de Saint-Vallier avait frappé le président de la République alors que ce dernier était venu saluer les personnes amassées autour du lycée hôtelier de Tain l'Hermitage, qu'il venait de visiter.

Rapidement immobilisé par les services de sécurité du président, il a été jugé deux jours plus tard et condamné à 18 mois de prison dont 4 ferme. Au final, il aura passé 3 mois derrière les barreaux. 

Il ne regrette pas son geste

L'auteur de la gifle au président de la République, le 8 juin à Tain-l'Hermitage, a tout de suite rejoint son comité de soutien sur le Champ de Mars à Valence. C'est là que Damien Tarel s'est exprimé au micro de France Bleu Drôme Ardèche : "Ce comité de soutien à la sortie me touche. Il va me falloir un peu de temps pour réaliser, je suis encore un peu perdu, je viens de sortir de prison et il y a beaucoup de monde. En même temps, je me sens bien, je n'ai pas de traumatisme particulier."

"J'exprime aucun regret au sujet de cet acte", a également déclaré sur BFM TV l'homme de 28 ans. "Il s'agit juste d'un petit soufflet, je pense que Macron s'en est remis extrêmement bien", a-t-il ajouté pour qualifier son geste. "On n'est pas sur un tabassage comme il a pu y en avoir dans les manifestations de gilets jaunes où il s'agit d'un peuple qui exprime son mécontentement", a poursuivi le jeune homme aux longs cheveux bruns, coiffé d'un béret noir.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emmanuel macron politique justice société