L'eau du robinet interdite à la consommation près de Valence : une mesure de précaution

Publié le

Tempête dans un verre d'eau ? L'ARS a préféré appliquer le principe de précaution. Dans la Drôme, les habitants de Bésayes ont eu pour consigne de ne pas consommer l'eau du robinet ce jeudi 21 septembre. Une analyse microbiologique a révélé une non-conformité. De nouvelles analyses ont été menées. L'interdiction devrait être levée sous peu.

Depuis jeudi soir, des bouteilles d'eau ont été distribuées en mairie de Bésayes. En raison de la présence d'un Ehpad et d'une micro-crèche sur la commune, l'Agence Régionale de Santé a demandé aux habitants de cette commune située au pied du Vercors de ne pas consommer l'eau du robinet. Un principe de précaution appliqué à la lettre. De nouvelles analyses microbiologiques ont été menées. Tout devrait rentrer dans l'ordre sous peu.

Des précautions d'usage

Dans un communiqué diffusé ce jeudi 21 septembre, Valence Romans Agglo a demandé aux habitants de Bésayes de prendre des précautions : "la boisson, la glace et les glaçons, le lavage des dents, la préparation des aliments et le lavage des légumes crus, l'eau du robinet ne doit pas être utilisée". Pour ces usages, il convient de privilégier l’utilisation d’eau embouteillée, explique la collectivité. "À défaut, il convient de porter l’eau du robinet à ébullition à gros bouillons maintenus pendant une durée de cinq minutes dans un récipient avec un couvercle". Pour les autres usages, tels que la toilette corporelle, le lavage du linge, la vaisselle, les WC ou le lavage des sols, l’eau du robinet peut être utilisée, précise-t-on de même source. Des bouteilles d'eau ont été distribuées en mairie de Bésayes à raison de deux bouteilles d'eau par jour et par personne.

Transparence et principe de précaution

Si les Bésayens ont bénéficié d'une distribution de bouteilles d'eau depuis ce jeudi soir, ce n'est pas à cause d'une "non-conformité de l'eau pour la distribution" enregistrée début septembre dernier dans le réseau. Cet incident a été rapidement traité par la Régie. Confirmation du côté de la mairie. "Entre-temps, l'eau avait été traitée", indique aussi Nadine Manteaux, maire de Bésayes, contactée ce vendredi matin.

Une information confirmée par l'Agence Régionale de Santé Auvergne Rhône-Alpes : "Le prélèvement réalisé le 4 septembre dans le cadre du contrôle sanitaire (...) a montré une non-conformité microbiologique avec une contamination faible et localisée, ne justifiant pas de demande d’interdiction de consommation généralisée sur l’ensemble du réseau, par l’ARS". Et l'Agence Régionale de Santé confirme que des "mesures correctives" ont été rapidement mises en œuvre : " dès réception des résultats (des analyses), le 6 septembre, l’ARS a demandé au gestionnaire du réseau d’eau de mettre en œuvre des mesures correctives (chloration choc, renforcement de la chloration manuelle, purge, vérification de l’efficacité de la désinfection). Ces mesures se sont révélées "efficaces". 

L'élue de Bésayes a en revanche indiqué avoir été alertée par l'Agence Régionale de Santé d'un autre épisode de "non-conformité" de l'eau du robinet après un prélèvement de contrôle le 19 septembre dernier.

"Les résultats reçus le 21 septembre ont montré une nouvelle non-conformité, dont les concentrations biologiques ont justifié cette fois-ci une demande d’interdiction de consommation par l’ARS au gestionnaire ainsi que la mise en œuvre de nouvelles mesures correctives", précise l'Agence Régionale de Santé.

Signe que l'eau avait bel et bien été traitée, le prélèvement du 19 septembre aurait notamment révélé la présence de chlore, explique-t-on du côté de la Régie et de la mairie. "Nous avons effectué des distributions de bouteilles d'eau par mesure de précaution", souligne Nadine Manteaux. 

Par souci de transparence, les résultats des prélèvements et analyses sont diffusés et accessibles au grand public sur internet

Cette non-conformité microbiologique de la qualité de l'eau est-elle due aux intempéries de ces derniers jours ? La commune bénéficie des sources du Vercors. "Les épisodes pluvieux violents de ces derniers jours peuvent expliquer les non-conformités bactériologiques observées", souligne l'ARS.

Vers un retour rapide à la normale

La régie Eau de Valence Romans Agglo, qui a en charge la commune de Bésayes depuis le début de l'année 2023, a rapidement réagit. Dans un communiqué daté du jeudi 21 septembre, elle se voulait rassurante et précisait : "ce jour, la régie a procédé à une désinfection de ses équipements et a effectué de nouveaux prélèvements dont les résultats seront connus dès ce vendredi. L’ARS va aussi réaliser, demain (vendredi 22 septembre), de nouvelles analyses." Elle précise : "une nouvelle communication sera faite demain, après réception des nouveaux résultats d’analyse". Les résultats sont attendus dans l'après-midi.

Les prélèvements effectués en interne par la régie, sur cinq points du réseau, se seraient révélés conformes, indiquait ce matin le gestionnaire. Confirmation du côté de l'ARS : "les premiers résultats de l’auto-surveillance du gestionnaire montre une efficacité de la chloration et une microbiologie satisfaisante". L’ARS a fait procéder à deux recontrôles ce vendredi.

La maire de Bésayes indiquait ce matin que tout devrait rentrer dans l'ordre sous peu. Collectivité et mairie attendaient ce vendredi le feu vert de l'ARS.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité