Prison de Valence: Un détenu de 27 ans retrouvé mort dans sa cellule

Dans la nuit du 19 au 20 février, les surveillants du centre pénitentiaire de Valence ont retrouvé l'homme de 27 ans pendu dans sa cellule. Il est décédé trois jours plus tard à l'hôpital.

A l'appel du matin, les surveillants ont découvert l'homme de 27 ans pendu dans sa cellule au quartier central du centre pénitentiaire de Valence. Pendant quarante minutes, ils ont tenté de le ranimer par massage cardiaque, avant que les secouristes du Samu n'interviennent pour le transporter dans un état critique à l'hôpital de Valence. 

En état de mort cérébrale, le jeune homme est décédé trois jours plus tard le 23 février. Il s'agit du deuxième suicide en deux mois dans la prison de Valence. Le dernier était un homme de 42 ans en décembre 2022.

"Monsieur Amine B, détenu en exécution de peine à la suite de sa condamnation à 25 années de réclusion criminelle, pour tentative d’assassinat, a été découvert inanimé le 20 février dans sa cellule disciplinaire au centre pénitentiaire de Valence, dans laquelle, il avait été affecté à la suite d’une agression de surveillant" a précisé le parquet de Valence. 

 

Contacté, le syndicat Ufap-Unsa (Union Fédérale Autonome Pénitentiaire) ajoute : "les tentatives de suicide sont fréquentes, ce sont des appels au secours des détenus". Ces derniers passent à l'acte généralement peu avant les rondes des surveillants. 

Ce n'était pas le cas du jeune homme de 27 ans. 

"Une autopsie a été pratiquée", a rappelé le parquet de Valence, elle confirme que les lésions sont constitutives d’un geste autolytique" autrement dit, d'un suicide. 

L'année dernière, nos collègues ont réussi à ranimer deux détenus ayant tenté de se donner la mort, ils pensait vraiment y arriver cette fois 

Sylvain Royere, secrétaire général Ufap de Valence

Selon l'Observatoire International des Prisons, on compte en moyenne un décès tous les deux ou trois jours en France. La plupart du temps par suicide.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité