Valence : le maire met en grève le Conseil de surveillance de l'hôpital

Ce jeudi 5 septembre, le maire de Valence (Drôme), président du conseil de surveillance de l’hôpital, a décidé la grève tant que des moyens budgétaires, matériels et humains n’auront pas été mobilisés par l'Etat.

 
© hôpital de Valence
Tous en grève. Le maire de Valence (Drôme) adopte désormais la même posture que les personnels des urgences du Centre Hospitalier en grève. Président du conseil de surveillance de l'hôpital, il a décidé, ce jeudi 5 septembre, de se mettre en grève. L'ensemble des membres du conseil lui a apporté son soutien. 

"J’ai décidé de ne plus siéger au Conseil de surveillance de l’hôpital que je préside tant que les demandes légitimes exprimées depuis 5 mois n‘auront pas été entendues", explique Nicolas Daragon, le maire, sur Twitter.  Le personnel des urgences du Centre Hospitalier est en grève illimitée depuis le 26 mars dernier, suite à l'annonce de la suppression de lits et de la fermeture de postes.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société politique