• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

En Auvergne-Rhône-Alpes, les services d'urgence en grève se multiplient

Plusieurs centaines de personnes a l'appel des infirmiers et des aides-soignants venus des quelque 80 services en grève a travers toute la France ont manifeste pour dénoncer l’état des urgences et l'inaction de Agnès Buzyn. / © Jan Schmidt-Whitley/Le Pictorium/MAXPPP
Plusieurs centaines de personnes a l'appel des infirmiers et des aides-soignants venus des quelque 80 services en grève a travers toute la France ont manifeste pour dénoncer l’état des urgences et l'inaction de Agnès Buzyn. / © Jan Schmidt-Whitley/Le Pictorium/MAXPPP

Alors qu'une manifestation nationale des personnels de santé est prévue à Paris, de nombreux services d'urgence sont toujours en grève en Auvergne-Rhône-Alpes.

Par Emilie Henny

Les services d'urgence sont à bout. C'est le message qu'essaient de faire passer les agents hospitaliers en Auvergne-Rhône-Alpes et plus largement en France. 

Depuis ce mercredi 5 juin, en Auvergne-Rhône-Alpes, c'est le personnel du service d'urgences pour adultes de l’hôpital Nord de Saint-Etienne qui a entamé un mouvement de grève illimitée.
Les personnels se disent à bout et incapables de soigner correctement les patients. Le mouvement rejoint le collectif inter-urgences, actif depuis plus de deux mois dans toute la France.
 

Un mouvement dans la durée en Rhône-Alpes

A Lyon, quatre services d'urgence sont en grève illimitée depuis plusieurs mois. C'est le cas au Centre Hospitalier Lyon Sud, à l'Hôpital Femme Mère Enfant, à l'Hôpital Edouard Herriot ou encore à l'Hôpital de la Croix Rousse. Selon la CGT Santé du Rhône, une quinzaine de grévistes de Lyon se sont rendu à Paris, ce jeudi 6 juin, pour la manifestation nationale qui regrouperait près de 500 personnes (syndicats).

Le mouvement est aussi très suivi dans la Drôme. Et plus particulièrement à l'Hôpital de Valence où même les infirmières et aides soignantes du service de chirurgie ont pris part à la grève.


Une situation critique aux urgences de l’hôpital de Moulins (Allier)

Au service des urgences de l'hôpital de Moulins dans l'Allier aussi la situation est préoccupante selon les soignants. Le service est en grève ce jeudi 6 juin et a déjà posé un préavis pour le mardi 11 juin.  "Il y a un sous-effectif médical critique qui existe depuis plus d’un an, et qui a atteint un niveau tel que les patients sont mis en danger", expliquait Thomas Dupuy, médecin urgentiste et responsable d’un pôle de médecine d’urgence à l’hôpital de Moulins, à France 3 Auvergne.


Les grèves du mardi aux urgences de l'hôpital de Chambéry 

Seul service d'urgence en grève en Savoie, à l'hôpital de Chambéry, aides soignants et infirmiers se sont mis en grève les deux mardis précédants la manifestation nationale. Dans un tract, les personnels dénoncaient les "multiples contre-réformes" de l'hôpital qui seraient, selon eux, "les causes directes d’une usure des personnels des services d’urgences qui subissent des conditions de travail dégradées où violences et incivilités sont quotidiennes".


Une journée nationale à l'appel de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris

Aux quatre coins de l'hexagone, les revendications sont semblables. Les professionnel de la santé réclament l'arrêt des fermetures de lits, une hausse des rémunérations de 300 euros nets et l'augmentation des effectifs. Le mouvement national touche désormais 80 services en France. Une manifestation nationale est prévue à Paris, ce jeudi 06 juin, à l'appel du collectif de soignants de l'AP-HP soutenu par les syndicats CGT, SUD et FO.

Sur le même sujet

Réponses de Gérard Collomb à la presse

Les + Lus