Elections départementales 2021 : la droite renforce ses positions dans l’Ain, la Loire, la Drôme, le Rhône et l’Ardèche

La droite et le centre ont conforté leur domination au premier tour des élections départementales dimanche en Auvergne-Rhône-Alpes, où la gauche devrait garder l'Ardèche.

Le Rassemblement national se qualifie rarement pour le second tour et peu de binômes sont élus dès le premier, faute de réunir 25% des inscrits en raison d'une forte abstention.

Dans l'Ain, la droite et le centre sont en tête dans 20 des 23 cantons, le député LR Damien Abad est élu dès le premier tour ; la gauche résiste à Bourg-en-Bresse, Valserhône et Vonnas. Le RN se qualifie dans six cantons.

En Ardèche, la gauche et les écologistes virent en tête dans 11 cantons sur 17. Aucun binôme n'est élu au premier tour et le RN ne se qualifie pour le second tour que dans un seul canton.

Dans la Drôme, la droite peut gagner du terrain, en ballotage favorable dans 13 cantons sur 19, tandis qu'elle en détenait 11. Le PS, qui en avait sept, sera présent seul dans deux duels du second tour. Trois binômes RN se qualifient et un de LREM.

Seul le canton du Diois a été remporté au premier tour par des centristes.

La droite conserve une large avance dans la Loire où elle était majoritaire avec 14 cantons contre 7 à gauche. 6 binômes de droite ont obtenu la majorité des voix mais n'ayant pas atteint le seuil de 25% des inscrits en raison de la forte abstention, ils devront repasser l'épreuve des urnes dimanche prochain. Même scénario dans deux cantons de Saint-Etienne pour le PS et l'union de la gauche avec les écologistes.

Le RN sera dimanche 27 juin dans le Rhône (hors métropole de Lyon), où la droite et le centre devraient rafler les 13 cantons, le PS en perdant un.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections société rassemblement national les républicains parti socialiste parti communiste la république en marche