• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

En Auvergne, certains cours d'eau sont proches de l'assèchement

Le Jauron n'atteint même plus le bas de la toise. / © France 3 Auvergne
Le Jauron n'atteint même plus le bas de la toise. / © France 3 Auvergne

Avec la chaleur de ces jours-ci, les cours d'eau non soutenus par des barrages sont en voie d'assèchement. Il n'a pas plu régulièrement depuis deux mois et l'eau s'évapore avec la chaleur, sans compter les prélèvements ...

Par France 3 Auvergne

A chacune de ces rondes sur le Sardon, Sylvie Levadoux, garde pêche, constate la baisse du niveau de l'eau. "Ici, le ruisseau a baissé d'environ 50 centimètres, c'est énorme !" En dix jours, la différence est de taille : le Sardon est en train de s'assécher.

Habituellement, à cette époque de l'année, ces lacets fourmillent de petits poissons et les rives sont prises d'assaut par les pêcheurs ...

"Il n'y a plus de pêcheurs ! Les pêcheurs eux-même sont dégoûtés : attraper du poisson dans cette rivière, actuellement, c'est fini. Et dans d'autres rivières, j'ai carrément pu constater l’assèchement complet."

Vers une limitation des prélèvements

Six cours d'eau sont concernés par cet assèchement. Le Jauron par exemple, n'atteint même plus le bas de la toise qui mesure son niveau. Les premières consignes ont été données aux particuliers.

"Il ne faut plus prélever dans les cours d'eau qui ont un faible débit" indique Béatrice Michalland, chef de service "eau et environnement" à la Direction départementale des territoires, "notamment tous les petits cours d'eau, mais aussi des gros cours d'eau comme l'Alagnon qui sont descendus à des débits très faibles."

Cette consigne pourrait se transformer en arrêté prefectoral si la situation perdure. Météo France n'annonce de la pluie que lundi. Avec seulement 3 petits millimètres prévus : ce sera insuffisant pour que le niveau de l'eau remonte.

En Auvergne, certains cours d'eau sont en voie d'assèchement
Avec la chaleur de ces jours-ci, les cours d'eau non soutenus par des barrages sont en voie d'assèchement. Il n'a pas plu régulièrement depuis deux mois et l'eau s'évapore avec la chaleur, sans compter les prélèvements des particuliers et des professionnels. Résultat : un niveau très bas qui inquiète la direction départementale des territoires et les pêcheurs. Intervenants : Sylvie Levadoux (Garde pêche), Béatrice Michalland (Chef de service "eau et environnement" à la Direction départementale des territoires) - Reportage : Charline COCA, Laurent PASTURAL - Montage : Gilles MALFRAY

 

Sur le même sujet

Dimanche en Politique, l'Europe un booster pour l'Auvergne

Les + Lus