Cet article date de plus de 6 ans

Une famille de Villefontaine, dans le Nord-Isère, pourrait être partie faire le jihad en Syrie

Depuis trois semaines, on est sans nouvelles d'un couple de Villefontaine, disparu avec quatre enfants. Ils n'avaient pas caché leur désir de partir en exil. Trois de ces enfants sont des fillettes issues de précédentes unions. Leurs parents respectifs sont plongés dans une terrible angoisse. 
Maryam et Noussayba sont âgées de 5 et 3 ans.
Maryam et Noussayba sont âgées de 5 et 3 ans.
Le couple vivait depuis un peu plus d'un an à Villefontaine, dans le Nord-Isère. Ils venaient d'avoir un bébé ensemble. Chacun avait des enfants issus de précédents mariages. Le père, Eddy Leroux, avait une fillette de 3 ans nommée Jana. Son épouse Jihane avait, elle, deux petites filles de 3 et 5 ans, Maryam et Noussayba. 

Il y a trois semaines, cette famille a totalement disparu. Leurs ex-compagnons ne parviennent plus à les joindre au téléphone. Cette disparition a plongé dans l'angoisse et l'incompréhension un père et une mère, l'un à Lyon, l'autre à Orléans. 

C'est la mère de Jana qui a porté plainte, alertant les autorités la première. Quant au père de Maryam et Noussayba, il est tombé sur les gendarmes au domicile du couple, alors qu'il tentait de comprendre pourquoi il n'avait plus de nouvelles des fillettes. 

Interview
durée de la vidéo: 00 min 41
Interview mère de Jana

Radicalisation religieuse

Ce départ sans avoir informé ou obtenu le consentement des tiers était déjà inquiétant. Mais il y a plus. Les anciens compagnons dénoncent chacun de leur côté une radicalisation religieuse de leurs ex conjoints. Ils craignent que le couple ne soit parti faire le jihad dans un pays étranger, ou tout du moins qu'il soit parti pour l'exil. 

D'après le témoignage de son ancien mari, Jihane Makhzoumi se serait peu à peu tournée vers des groupes extrémistes, avec lesquels elle aurait pris contact sur internet, via facebook notamment. L'ex-mari dénonce une mauvaise image des Musulmans véhiculée dans les médias, mais aussi l'instrumentalisation de la peur sur les réseaux sociaux. "On ne parle que des radicaux et très peu des modérés dans la presse", explique-t-il, "il y a une montée du racisme, mais aussi de l'impression qu'en France les Musulmans ne sont pas protégés. Les groupes extrémistes s'en servent pour inciter à l'exil".

D'après lui, cette radicalisation, et aussi " de mauvaises fréquentations", l'auraient éloigné peu à peu de sa femme, et aurait conduit à leur divorce il y a trois ans. Musulman pratiquant mais modéré, il refusait de partir vivre au Maroc comme elle le lui demandait. 

Le désir de partir en exil

Après le divorce, les anciens conjoints s'entendaient plutôt bien. Le père voyait les fillettes un week-end sur deux. Et puis il y a un an, Jihane a rencontré Eddy Leroux, un Musulman converti, fondamentaliste. Le père n'a dès lors plus jamais revu son ex femme, ayant à faire uniquement au nouveau mari. 

Le couple n'a très vite plus caché son désir de partir en exil, mais le père s'y refusant, les relations se sont tendues. Il y a trois semaines il a déposé Maryam et Noussayba devant chez elles à Villefontaine. Il est depuis, sans nouvelles de ses filles. 

Le parquet de Vienne n'a pas souhaité s'exprimer, expliquant qu'il fallait encore "dégrossir" les informations et tenter d'y voir plus clair. Si l'exil semble possible, la volonté de partir pour faire le jihad n'a pour l'heure pas été confirmée, bien quelle soit envisagée. 

Une enquête pour soustraction de mineurs a été ouverte par le parquet d'Orléans. Quand une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte par le parquet de Vienne. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers djihad