Fête de la Musique : maintenue à Lyon, sur le numérique à Saint-Etienne, annulée ou reportée ailleurs

Distanciation physique, regroupements limités à 10 personnes etc... Les règles sanitaires sont un véritable casse-tête à faire respecter pour la fête de la Musique. Seule Lyon proposera des concerts devant du public le 21 juin.

Distanciation physique, regroupements limités à 10 personnes, interdiction de circuler avec de la nourriture ou une boisson, couvre-feu à 23h, les règles sanitaires, même assouplies depuis le 9 juin, restent un casse-tête à faire appliquer pour les municipalités. Le 21 juin, seule la ville de Lyon proposera des concerts devant le public rhônalpin.

À Lyon, une fête de la Musique qui se prolonge jusqu'en juillet

Pour cette édition 2021, la ville de Lyon a lancé un appel à projets pour les musiciens amateurs ou professionnels et leur proposer des lieux où jouer. Malgré les mesures sanitaires, "la fête est maintenue" nous assure Nathalie Perrin-Gilbert, adjointe à la culture de la ville de Lyon. Si le programme sera communiqué dans les prochains jours, il est prévu que des musiciens jouent devant un public. Les concerts ne se feront pas dans la rue ce 21 juin, mais dans des lieux choisis comme les Subsistances, la cour de l'Hôtel de ville, la cour du musée de l'imprimerie ou le Heat à Confluence.

Pour les concerts en plein air, il faudra attendre juillet. En effet, à partir du 30 juin, les festivals en plein air qui se tiennent debout pourront reprendre. La ville de Lyon promet d'offrir alors plus de 25 concerts en plein air les vendredis et les samedis de juillet dans tous les arrondissements.

A Saint-Etienne, une fête de la Musique en visio

Huit livestreams sont promis sur le site de la ville de Saint-Etienne dès 18h le 21 juin. Pour attirer le public derrière son écran, les musiciens joueront "depuis des lieux insolites". Il y aura par exemple du rap sur les terrasses de l'Hôtel de ville, de l'électro à la Serre de l'ancienne école des Beaux-Arts, des percussions au musée d'Art et d'Industrie et aussi une croisière pop dans les Gorges de la Loire.

Annulation ou report, les petites villes ont choisi

Face à l'impossibilité d'appliquer les règles sanitaires, la ville de Bourg-en-Bresse (Ain) a décidé de jeter l'éponge. Les villes de Valence (Drôme) et Aubenas (Ardèche) ont pris la même décision. Les autorités de ces villes "ne voient pas comment faire pour faire respecter les protocoles". "On nous demande de restreindre, mais ce n'est pas l'entité de la fête de la Musique" fait savoir la municipalité d'Aubenas.

Des villes comme Privas ou Annonay ont dans leur ligne de mire la fameuse date du 30 juin qui permettra d'organiser des concerts en plein air. Les deux villes ont donc tout simplement décidé de reporter la fête de la Musique en juillet.

Les règles de la Fête de la Musique 2021

Voici les règles à appliquer dans les communes pour la Fête de la Musique le 21 juin prochain qui correspondent à la phase 3 du plan de réouverture:

- Le couvre-feu est fixé à 23h.
- Seules les configurations assises sont autorisées. Cette disposition permettrait de faciliter la gestion de flux et d'éviter les regroupements, toujours limités à 10 personnes, selon le ministère de la Culture.
- La jauge maximale autorisée pour les établissements recevant du public (ERP) en salle ou en plein air doit correspondre à 65 % de la jauge sécurité incendie, dans la limite de 5.000 personnes spectateurs ;
- Le pass sanitaire sera exigé pour tout ERP accueillant plus de 1.000 spectateurs.

Le ministère recommande donc d'organiser les événements uniquement dans des ERP avec un public assis, en respectant les jauges et la ventilation des lieux. En cas de manifestation en plein air, là aussi, le public doit être assis tout en évitant les rassemblements de plus de 10 personnes quand les spectateurs circulent. Enfin, le ministère confirme que "les concerts impromptus des musiciens, notamment amateurs sur la voie publique ne seront pas autorisés".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fête de la musique culture musique covid-19 santé société déconfinement