• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La fête des Tuiles à Grenoble, le succès d'une première

Pour sa première édition, la Fête des Tuiles a remporté un beau succès. Des dizaines de milliers de personnes se sont retrouvées sur le cours Jean Jaurès hier. Le défilé notamment, de chars et de grands personnages, a ravi les enfants. 

Par France 3 Alpes

Samedi 6 juin, c'était la grande première de la Fête des Tuiles. Le cours Jean Jaurès "libéré" était interdit à la circulation. Seuls les trams circulaient, mais au pas. Joli spectacle que celui d'une avenue noire de monde, un boulevard de gazon et de stands traçant tout droit vers les montagnes. 

Sur la route, des "révolutionnaires" portant bonnet phrygien vous accostaient pour vous raconter la Journée des Tuiles du 7 juin 1788, événement fondateur de la Révolution française. Il fallait voir la tête de ceux qui ne connaissaient pas l'épisode de la grève du sexe des Grenobloises, qui aurait poussé leurs hommes à s'indigner contre les décisions du roi. Ce détail historique, vous ne le trouverez pas dans wikipédia. 

Ah ça ira, ça ira !


On a même croisé Elisa Martin, la première adjointe du maire de Grenoble, défilant en bonnet vert. Car cette fête, la nouvelle municipalité souhaite en faire la grande manifestation populaire de Grenoble. 

La police municipale en grève, c'est un service d'ordre privé qui encadrait l'événement. Il fallait bien ça, et une organisation réactive, pour veiller au bon déroulement d'une manifestation qui a rassemblé des milliers de personnes. 

Le défilé a débuté vers 17 heures. Cinq chars, plusieurs formations de batoucana, de la caporeia, et de grands personnages qui sans nul doute ont été les préférés des enfants... Seul bémol, l'orage qui a éclaté en début de soirée, il a fallu bâcher les scènes en urgence. 

L'année prochaine la Fête des Tuiles revient, avec une vingtaine de chars. 

Reportage Jean-Christophe Pain, Dominique Bourget :

La 1ère Fête des Tuiles

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus