Cet article date de plus de 5 ans

Frédéric Saby (SGP Police 63) : "Au niveau local, nous avons un problème d'effectifs"

Cinq mille policiers et gendarmes supplémentaires, c'est ce qu'a annoncé lundi le Président de la République après les attentats de Paris. Frédéric Saby qui représente le syndicat policier SGP, s'est réjoui mais rappelle qu'il faut deux ans entre un recrutement et la prise de service.
Lundi, devant le Congrès réuni à Versailles, François Hollande a annoncé la création de 5 000 postes de policiers et gendarmes et le gel de 9 200 suppressions de postes de militaires prévues entre 2017 et 2019. "Le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité", a affirmé le Président de la République devant les parlementaires. Ces annonces du renforcement des effectifs des forces de l'ordre ont été plutôt bien accueillies par le syndicat SGP Police, représenté dans le Puy-de-Dôme par Frédéric Saby. "Quand on est syndicaliste policier, on ne peut que se réjouir d'une annonce comme celle-là", a-t-il réagi sur l'antenne de France 3 Auvergne, mardi à midi. "Maintenant, nous attendons de voir quelles vont être les lignes budgétaires qui vont être mises en face de ces annonces", tempère-t-il.
 
Si François Hollande annonce un surcroît de dépenses assumé, le syndicaliste policier rappelle également qu'il va d'abord falloir s'armer de patience avant de voir les effectifs gonfler. "Lorsqu'on décide de recruter des gardiens de la paix, il se passe au minimum deux ans avant qu'on les retrouve dans les services de police", assure-t-il, "on a fait des propositions pour essayer d'accélérer cette formation initiale, j'espère que le Ministre de l'intérieur va les retenir".
 
Si Frédéric Saby salue les services de renseignements qui "travaillent de manière assidue pour essayer de limiter au maximum le risque d'attentats", il souligne en parallèle le problème crucial des effectifs sur le plan local. Selon les chiffres de la place Beauvau, si la police nationale comptait 105 511 personnes (corps d’encadrement et d’application) en 2007, le chiffre est tombé à 99 706 en 2014 (en hausse depuis 2012).  

durée de la vidéo: 03 min 56
Frédéric Saby (SGP Police), invité du journal de 12h le 17/11/2015

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme police société sécurité