Cet article date de plus de 5 ans

Le futur centre d'accueil des migrants ciblé par des coups de feu à Saint-Hilaire du Rosier en Isère

Olivier Feugier, le maire de la commune qui doit accueillir 60 migrants dans les prochaines semaines confirme que des coups de feu ont été tirés contre le futur centre d'hébergement.  
Ce jeudi matin, la gendarmerie était sur place pour constater les dégâts.  Une inscription "non au migrants" a également été découverte aux abords du futur centre, comme le montre la photographie ci-dessous. 

Une réunion d'information à destination des habitants doit se tenir ce jeudi soir à 19 heures à la salle des fêtes de Saint-Hilaire du Rosier. 

Les habitants s'interrogent 


Ce jeudi, la population de Saint-Hilaire du Rosier était plutôt circonspecte. "Il ya trop d'incertitudes. On ne sait pas ce qu'ils veulent en faire, ce qu'ils vont devenir. Mais d'un autre côté, on ne peut pas les laisser tomber ces gens" estime un habitant. 

"Puisqu'il y a de la place, je ne vois pas pourquoi on n'accepterait pas ces gens-là. Ils sont quand même dans la misère. [...] S'il y a des enfants, des familles, on ne va pas les laisser mourir de fait comme ça, au bord de la route" affirme une passante. 

durée de la vidéo: 01 min 11
Réactions mitigées avant l'arrivée de 60 migrants à Saint Hilaire du Rosier en Isère ©France 3 Alpes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers