Gilets jaunes : un nouveau samedi de perturbations dans le Puy-de-Dôme, le Cantal, l'Allier et la Haute-Loire

Pour le troisième weekend consécutif, les gilets jaunes se sont donné rendez-vous un peu partout en Auvergne pour perturber la circulation de ce 1er décembre. La matinée se conclut toutefois dans le calme, malgré plusieurs blocages dans le Puy-de-Dôme, le Cantal, l'Allier et la Haute-Loire.
Les gilets jaunes ne retournent pas leur veste et se rassemblent ce 1er décembre pour un troisième weekend d'affilée à travers toute l'Auvergne. Après une première matinée de ronds-points bloqués et barrières de péages levées, la situation reste calme et aucun débordement n'a été signalé.

Dans l'Allier, les automobilistes rencontrent des ralentissements à Dompierre-sur-Desbre, Lapalisset et Saint Yorre. À la gare de péage de Bizeneuille, vers 10 heures une centaine de gilets jaunes réalisent une opération "péage gratuit". Malgré une ambiance joyeuse et "bon enfant", la tension est palpable, du fait de la présence d'une trentaine de gendarmes aux abords du péage. Ils ne sont pas intervenus dans la matinée, mais la préfète de l'Allier, Marie-Françoise Lecaillon, avait prévenu qu'elle ne tolérerait plus ces procédés, devenus récurrents ces deux dernières semaines.
 
Sur les routes du Puy-de-Dôme, des barrages et blocages sont organisés quotidiennement depuis plus d'une semaine. Le péage de Gerzat est lui aussi visé par une opération "péage gratuit". Parmi la centaine de manifestants présents, certains sont là pour leur troisième samedi consécutif. On compte aussi dans les rangs des retraités et même des parents et leurs enfants, venus manifester en famille. Là-aussi l'ambiance reste légère, les automobilistes klaxonnent souvent en signe de ralliement, tandis que les gilets jaunes récupèrent le ticket du péage en clamant "C'est Manu qui paie !".
La circulation dans le Cantal reste également perturbée dans la matinée. À Aurillac, un barrage filtrant perturbe les automobilistes qui empruntent le rond-point de l'Europe, tandis qu'une opération escargot était lancée depuis Montsalvy.

Enfin la préfecture de la Haute-Loire appelait à la plus grande prudence dans la matinée du 1er décembre, puisque du brouillard réduisait la visibilité des automobilistes. À la demi-douzaine de ronds-points déjà perturbés s'ajoute un rassemblement à Langeac, tandis qu'une opération escargot prenait la direction du Puy-en-Velay, depuis Blavozy-le-Puy.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
circulation économie transports manifestation social