Givors : les enseignants du collège Paul Vallon en grève, réclament des moyens supplémentaires

Après le collège Lucie Aubrac de Givors, ce lundi 1er février 2021, c'est au tour de l'équipe enseignante et du personnel d'éducation du collège Paul Vallon de faire grève. lls dénoncent "le manque de réponse concrètes" du Rectorat de Lyon après plusieurs agressions. 

Givors : colère et grève au collège Paul Vallon - 1/2/2021
Givors : colère et grève au collège Paul Vallon - 1/2/2021 © France tv

"Nous exigeons des moyens supplémentaires conséquents (AED, CPE, heures postes, IMP) pour pouvoir garantir l'égalité des chances aux élèves de Givors".... l'équipe enseignante et les personnels d'éducation du collège Paul Vallon de Givors sont en colère. Un appel à la grève a été lancé pour ce lundi 1er février. Cet établissement compte 539 élèves pour 5 surveillants. Trop peu selon les professeurs qui réclament 3 postes supplémentaires. Et leurs demandes sont restées vaines depuis plusieurs années, selon eux.

Les enseignants du collège Paul Vallon, à Givors, dans les rues de la ville pour réclamer des moyens supplémentaires (1/2/21)
Les enseignants du collège Paul Vallon, à Givors, dans les rues de la ville pour réclamer des moyens supplémentaires (1/2/21) © France tv

Violences depuis le début de l'année scolaire 

Outre la grève, une trentaine de professeurs a défilé ce lundi matin dans les rues de Givors. Un cortège symbolique pour se faire entendre, réclamer des moyens supplémentaires mais aussi pour dénoncer la violence dans leur collège. Ainsi, en novembre dernier, une professeur de lettres a été prise à partie et insultée à la sortie du collège par un groupe de jeunes, certains étaient des élèves ou d'anciens élèves et d'autres des inconnus. "Des élèves étaient sur les côtés des trottoirs, sur le devant de ma voiture, derrière..." L'enseignante dit avoir été "empêchée de passer", "encerclée"... "J'ai été assez traumatisée par ce qui s'est passé", raconte-t-elle.  Cette mobilisation, "c'est un ras-le-bol général face au manque de moyen", "au manque d'écoute "de la part des autorités académiques et "à la violence envers les élèves et les professeurs", selon Amandine Barret, professeur d'histoire - géographie au collège Paul Vallon.  Des violences qui se traduisent aussi par des agressions verbales et du manque de respect, selon l'enseignante.
 

Mobilisation aussi au collège Lucie Aubrac

L'équipe du collège Paul Vallon veut aussi exprimer sa solidarité avec les professeurs d'un autre établissement de Givors. Le 22 janvier dernier ce sont des enseignants de l'établissement voisin le collège Lucie Aubrac qui ont débrayé après trois agressions successives de leurs collègues. Deux professeurs ont entamé une grève de la faim il y a tout juste une semaine. Ils réclament plus de moyens humains pour leur collège pourtant classé en REP, réseau d'éducation prioritaire. L'équipe enseignante demande un classement du collège Lucie Aubrac en REP + : "Si on était classé en REP+, on aurait des moyens supplémentaires suffisants pour envisager des modes d'action, pour mieux encadrer nos élèves, pour mieux les accompagner, de la maternelle jusqu'au collège", explique Pierre Rachet, enseignant gréviste de la faim au collège Lucie Aubrac. 

Deux enseignants du collège Lucie Aubrac, en grève de la faim depuis le 25 janvier 2021
Deux enseignants du collège Lucie Aubrac, en grève de la faim depuis le 25 janvier 2021 © France tv

L'inspection d'académie du Rhône rappelle qu'elle vient d'attribuer deux postes supplémentaires au collège Lucie Aubrac pour l'encadrement des élèves. Les parents d'élèves et les professeurs du collège Paul Vallon espèrent eux aussi être entendus par l'éducation nationale…
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société faits divers social grève