• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Grenoble, au 17e jour de grève de la faim un agent municipal tombe

Au 13e jour de grève, lundi, Sami Beldjenna faisait déjà preuve de faiblesses / © France 3 Alpes
Au 13e jour de grève, lundi, Sami Beldjenna faisait déjà preuve de faiblesses / © France 3 Alpes

Ce vendredi 28 mars, Sami Beldjenna en était à son 17e jour de grève de la faim quand il s'est retrouvé à l'hôpital, transporté par les pompiers. Il a fait un malaise avec des vertiges et des palpitations au cœur.

Par Franck Grassaud

La bataille de Sami Beldjenna pour retrouver son grade de policier municipal a pris une sale tournure ce vendredi après-midi. L'homme, installé depuis 17 jours dans un tente devant l'Hôtel de Ville, s'est effondré. Il est tombé sur la voie du tram qui passe au pied de la mairie. Le trafic a été interrompu et les pompiers sont arrivés. Ils ont diagnostiqué un "pouls filant", très faible. Après ce malaise, il a été hospitalisé.

Alors qu'on s'attroupait autour de lui, l'adjoint au maire chargé du personnel et un responsable des ressources humaines sont descendus, visiblement très inquiets. Pour autant, aux syndicalistes FO qui se trouvaient là, ils ont réitéré l'argumentaire officiel, refusant de réintégrer l'agent dans la police municipale dont il a été exclu, même si ce dernier souhaite partir dans une autre collectivité. 

Vers 20h30, Sami Beldjenna sortait finalement de l’hôpital et continuait. sa grève de la faim devant l'Hôtel de Ville de Grenoble.

A lire aussi

Sur le même sujet

Attaque au couteau de Laurent Bonnevay (Lyon) : l'avocat de l'assaillant livre ses premières impressions

Les + Lus