Grève de la fonction publique : à quoi faut-il s'attendre en Isère et Haute-Savoie ?

Photo d'archives. / © VALLAURI Nicolas/MAXPPP
Photo d'archives. / © VALLAURI Nicolas/MAXPPP

De Grenoble à Annecy en passant par Bourgoin-Jallieu, des dizaines d'actions sont prévues en Isère et en Haute-Savoie pour cette journée de mobilisation contre la réforme de la fonction publique. On fait le point sur ce qui va se passer dans les deux départements.

Par M.D.

Grève, manifestations et services perturbés : la journée d'action contre la réforme de la fonction publique s'annonce très suivie, ce jeudi 9 mai. Plusieurs milliers de personnes sont attendues dans la rue en Isère et Haute-Savoie à l'appel des neuf syndicats de fonctionnaires (CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FA-FP, FO, FSU, Solidaires et Unsa).

Grévistes et syndicats dénoncent le projet de loi d'Emmanuel Macron, accusé de "casser" la fonction publique. De La Poste à l'hôpital public en passant par les écoles, de nombreuses institutions vont être perturbées. On fait le point département par département.

 

Isère


A Grenoble, l'intersyndicale onction publique de l'Isère organise une manifestation à 14 heures au départ de la place de Verdun. Les participants dénoncent notamment "la mise en place d’une instance unique en lieu et place des comités techniques et CHSCT" et le recours accru à tous les niveaux au contrat précaires, affirmant sur les réseaux sociaux que "l'égalité d’accès aux emplois publics et les garanties de neutralité de l'agent public" sont menacées.

L'intersyndicale espère mettre en œuvre "un processus de mobilisation inscrit dans la durée pour exiger du gouvernement qu'il retire ce projet de loi". Lors de la dernière manifestation, le 1er-Mai, le cortège avait réuni près de 2 000 personnes.
 

Le fonctionnement des écoles risque d'être perturbé dans la capitale de l'Isère. Les agents de la ville de Grenoble se mettent en grève pour dénoncer de "mauvaises conditions de travail" et leurs salaires "terriblement bas". Les syndicats FO, SUD et CNT ont déposé un préavis de grève durant toute la semaine du 6 au 10 mai 2019, regrettant que "ces personnels précaires et pauvres n'aient jamais été entendu.es par la mairie".

Dès 10h30, une autre mobilisation aura lieu devant la direction régionale de La Poste, boulevard du Maréchal Lyautey. Les organisateurs dénoncent la fermeture des bureaux de Poste de Stalingrad et Bajatière : "Ces attaques sans précédent préfigurent la volonté de la direction et des actionnaires de La Poste de démanteler un maximum de bureaux à Grenoble mais aussi partout en Isère". Élus et collectifs de défense du service public craignent la dégradation de leurs conditions de travail "déjà catastrophiques".

A Bourgoin-Jallieu, une manifestation aura également lieu dans le centre-ville, dès 10 heures, dans le cadre de cette journée nationale d'action. 

 

Haute-Savoie


Les personnels des trois versants de la fonction publique (Etat, territorial, hospitalier) sont appelés à manifester devant la préfecture d'Annecy dès 14 heures puis sur la place des Arts, à Thonon-les-Bains, à 17 heures. Dans un communiqué, l'intersyndicale dénonce une "attaque frontale contre le service public républicain", invitant les retraités à se joindre au cortège. Ils réclament notamment une amélioration du pouvoir d’achat, le classement de la Haute-Savoie en "zone de vie chère", l'annulation des 120 000 suppressions de postes...
 

A noter également, un mouvement de grève au sein du centre hospitalier Annecy-Genevois, à l'appel de la CGT et de FO. Les grévistes se rassembleront devant le parvis de l'hôpital et promettent "une action choc" à 10 heures. Ils iront ensuite devant la préfecture à 14 heures pour y dénoncer "une situation de plus en plus difficile", réclamant notamment des moyens humains et matériels pour "soigner dignement les usagers", plus de lit en hospitalisation complète, plus de sécurité, plus de reconnaissance de la part de l'institution et une prime de risque.

 

Les + Lus