Un Harlem shake pour sauver la librairie Arthaud à Grenoble

Ce samedi 20 avril après-midi, salariés et clients d'Arthaud étaient plus de deux cents à se mobiliser devant la librairie du centre ville grenoblois pour dire non à sa fermeture. Ensemble ils ont réalisé un Harlem shake festif et revendicatif.

Par Sophie Pellerin

Il y avait une quarantaine de salariés de la librairie et beaucoup de clients de tous âges. Même le maire de Grenoble, Michel Destot s'est prêté au jeu du Harlem shake, cette chorégraphie loufoque qui fait fureur sur internet. Mais s'ils ont ainsi dansé ensemble en pleine rue, ce n'est pas pour s'amuser mais pour se battre.

DMCloud:60073
Un Harlem shake pour sauver Arthaud

Depuis l'annonce de la fermeture d'Arthaud prévue en juin, la mobilisation ne cesse de grandir. La pétition de soutien a déjà recueilli 18.000 signatures. Le maire de Grenoble les remettra mardi à la direction du groupe propriétaire de la librairie à Paris. Une délégation de salariés d'Arthaud doit être reçue mercredi au ministère de la culture.

"Chapitre", filiale du groupe de distribution Actissia a annoncé la fermeture de 12 librairies sur 57 en France avec un plan social à la clé. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus