Cet article date de plus de 5 ans

En Haute-Loire, les dégradations de radars automatiques se multiplient

Qui s'en prend aux radars de Haute-Loire? La question reste sans réponse, mais les faits sont là. Depuis le début de l'année, les dégradations sont en nette recrudescence dans le département : 32 selon la préfecture, sur une quinzaine d'appareils.
Certains ont été tagués, parfois même incendiés. Depuis le début de l'année, les radars automatiques ont la vie dure en Haute-Loire.
Selon la préfecture, 32 dégradations ont été commises depuis janvier 2016 sur une quinzaine d'appareils installés sur le département.

A Bellevue-la-Montagne, par exemple, le radar posté le long de la route départementale menant à la commune est hors service depuis près d'un mois. Peint en vert à la mi-août, il a ensuite été dégradé, peut-être avec une pince ou un pied de biche.

A Saint-Georges d'Aurac, toujours fin août, des pneumatiques ont été probablement utilisés pour mettre le feu à un appareil qui, depuis, est recouvert d'un film plastique.

Depuis le début de l'année, 32 dégradations ont été constatées en Haute-Loire. Contre 19 en 2015. Des enquêtes sont en cours.
La gendarmerie assure une surveillance particulière dans le cadre du service quotidien, indique la préfecture. 
Les sanctions peuvent être lourdes. Jusqu'à 75 000 euros d'amende et 5 ans d'emprisonnement.

durée de la vidéo: 01 min 51
Des radars de plus en plus souvent dégradés en Haute-Loire ©France 3 Auvergne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers société