Tour de France. Romain Bardet prévoit « beaucoup d’écarts » sur les pavés

Le Brivadois Romain Bardet a reconnu, vendredi 26 janvier, les secteurs pavés du Tour de France 2018 et a annoncé "beaucoup d'écarts" dans cette étape-clé, le 15 juillet prochain. / © PASCAL BONNIERE / MAXPPP
Le Brivadois Romain Bardet a reconnu, vendredi 26 janvier, les secteurs pavés du Tour de France 2018 et a annoncé "beaucoup d'écarts" dans cette étape-clé, le 15 juillet prochain. / © PASCAL BONNIERE / MAXPPP

Le Brivadois Romain Bardet a reconnu, vendredi 26 janvier, les secteurs pavés du Tour de France 2018 et a annoncé "beaucoup d'écarts" dans cette étape-clé, le 15 juillet prochain.

Par AFP

Sur le podium des deux dernières éditions du Tour, Romain Bardet,  chef de file de l'équipe AG2R La Mondiale a procédé à une reconnaissance de l'ensemble des secteurs au programme de la 9e étape (Arras - Roubaix). En compagnie de quatre de ses coéquipiers, le champion de Belgique Oliver Naesen, le champion de Suisse Silvan Dillier et les Français Julien Duval et Tony Gallopin.

Tout incident ou toute baisse de régime va se payer cash



"Cela va être comme attendu un vrai, vrai chantier", a estimé l'Auvergnat après en avoir terminé avec les 15 secteurs, soit 21,7 kilomètres de pavés. "Ce sera certainement l'une des étapes les plus dures du Tour, si ce n'est la plus dure. Il y aura beaucoup d'écarts, peut-être l'étape avec le plus d'écart entre les favoris".
"Tout incident ou toute baisse de régime va se payer cash", a-t-il ajouté. "Les secteurs s'enchaînent, ils sont difficiles et surtout il y a beaucoup de kilomètres. C'est un programme beaucoup plus copieux que les fois précédentes (dans le Tour), c'est vraiment un gros morceau".
Bien que n'étant pas un habitué de l'exercice - il n'a jamais couru le Tour des Flandres ou Paris-Roubaix - Bardet a affirmé s'être "régalé": "C'était magnifique, avec la lumière, la rosée du matin, le pavé mouillé, l'église de Cysoing au loin. C'est chargé d'histoire !"




Pour autant, le champion français n'a pas envisagé de s'aligner au départ des deux grandes classiques pavées du calendrier, dans lequelles Naesen et deux des recrues de l'intersaison, Dillier et Gallopin, seront les fers de lance de l'équipe de Vincent Lavenu. En revanche, il a ajouté à son programme A travers les Flandres (28 mars), une semi-classique belge inscrite au calendrier WorldTour qui comporte des passages sur les pavés.

Lors de la dernière étape de pavés dans le Tour, en 2015, le Brivadois avait fait jeu égal avec les autres favoris. L'année précédente, il s'était situé au niveau du Néerlandais Tom Dumoulin mais avait concédé 17 secondes à l'Australien Richie Porte et surtout 2 min 09 sec au futur vainqueur de la course, l'Italien Vincenzo Nibali, et au Danois Jakob Fuglsang.

La 9e étape du Tour 2018, qui concluera la première partie de l'épreuve, sera longue de 154 kilomètres. Après l'arrivée près du vélodrome de Roubaix, les coureurs s'envoleront à destination des Alpes pour la première des deux journées de repos.

 

Sur le même sujet

VIDEO. Grenoble : dans les entrailles de la passerelle Saint-Laurent

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés