Craponne-sur-Arzon, capitale de la country grâce au festival "The Green Escape"

Pour la 31ème fois, la commune de Craponne-sur-Arzon, en Haute-Loire, s'est transformée le temps d'un weekend en Memphis française. Les 27, 28 et 29 juillet se tenait« The Green Escape », un festival de rock, de folk, mais surtout, de country.

Du 27 au 29 juillet, Craponne-sur-Arzon, en Haute-Loire, a pris des airs texans. Le festival "The Green Escape" en a fait la capitale mondiale de la musique country, avec des groupes français, britanniques, et surtout américains, qui ont fait le déplacement. Mais c'est aussi le festival du "off", avec des événements un peu partout dans le bourg de Craponne.

Chapeau, chemise à carreau et bottes, c'est la panoplie complète des danseurs de country. Et ils étaient nombreux à la porter, lors du concours de danse. Tour à tour, des groupes de danse amateurs venus de toute la France se succèdent devant le jury. "Cela nous permet de rencontrer plein de groupes de régions différentes, on se retrouve ici tous les ans, et c'est vraiment ça qu'on aime", assurent conjointement Annick Renard et Rachel Boucher, de l'association de country du Puy-en-Velay.

Pendant que certains dansent, des spectacles animent les rues du village en plein marché, de quoi régaler les passants. Renée de la Prade vient de Californie, et chanter dans la rue, c'est son truc. "C'est comme être une petite fleur, cela amène de la magie pour les gens qui sont concentrés sur leur travail. C'est important pour mettre un peu d'âme dans des lieux où les passants ne s'y attendent pas", estime la flamboyante américaine. Au cours du Green Escape, plusieurs concerts de ce type sont proposés.

Mais ce festival, ce n'est pas que de la musique country, comme l'illustre la venue de Southern Avenue, un groupe de blues originaire de Memphis. Sa chanteuse, Tierinii Jackson, explique leur présence dans une si petite ville en France : "Les concerts qu'on donne dans les plus petites villes sont les meilleurs, parce que les émotions et les sensations sont plus fortes avec les gens, on se sent chez soi. Jouer dans les petites villes, c'est plus amusant, et moins stressant."

En 2017, le festival accueillait 13 000 personnes, et au moins autant de monde était attendu pour cette 31ème édition. Pour sa présidente, Delphine Magaud, ce succès réside avant tout dans l'affiche musicale. "Nous nous attachons à présenter sur scène les meilleurs artistes américains de country, et en exclusivité au niveau français. Mais en plus, il n'y a pas que de la country, qui est un style déjà très large. Cette année, on s'est ouvert à des styles apparentés, qui partagent les mêmes origines, par exemple avec un groupe de blues."

Illustration de l'ampleur mondiale de ce festival et de son ouverture à d'autres genres, la tête d'affiche du 29 juillet n'est autre que le mythique groupe de rock britannique Status Quo, connu du grand public pour ses chansons Whatever you want et In the army now. "Le festival est très connu aux États-Unis, les artistes américains en parlent entre eux, et nous recommandent parce qu'ils sont toujours bien accueillis. Venir à Craponne est une étape obligée pour de nombreux groupe outre-atlantique." Et pour de plus en plus de fans français de country.

Pour la 31ème fois, le village de Craponne-sur-Arzon, en Haute -Loire, s'est transformé le temps d'un weekend en Memphis française. Les 27, 28 et 29 juillet se tenait« The Green Escape », un festival de rock, de folk, mais surtout, de country. ©France 3 Auvergne

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité