Fin d’une nuit de galère pour les routiers immobilisés par la neige tombée sur l’A75

Certains routiers sont restés bloqués près de 30 heures avec l'interdiction d'emprunter l'A75 à hauteur de Lorlanges en Haute-Loire. / © René Thévenot
Certains routiers sont restés bloqués près de 30 heures avec l'interdiction d'emprunter l'A75 à hauteur de Lorlanges en Haute-Loire. / © René Thévenot

Dans la nuit du 28 février au 1er mars certains ont passé plus de 30 heures dans leur camion. Ils peuvent désormais rouler : la préfecture a levé l'arrêté de circulation interdite à midi le 1er mars. L’interdiction avait débuté la veille à 7h du matin après des chutes de neige sur l'A75.

Par Valérie Mathieu

La neige est tombée en abondance dans le Sud de la France et les routiers ont dû prendre leur mal en patience sur l’A75 cette dernière nuit de février.

Avec cinq à dix centimètres de neige au nord de la Haute-Loire, l’A75 était classée axe rouge. Des barrages filtrants ont été installés à hauteur de Lorlanges avec l’interdiction formelle pour les poids lourds d’emprunter l’autoroute.

© René Thévenot
© René Thévenot

Une nuit dans leur camion par moins onze degrés, une pénible expérience pour les routiers : " depuis hier après-midi, on est là, on attend... et hier soir, on n'a pas pu manger. Le restaurant était fermé."

Des routiers bloqués plus de 30 heures sur l'A75
Du 28 février au 1er mars, nuit de galère pour les routiers sur l'A75. La préfecture a levé l'arrêté de circulation interdite à 12h jeudi 1er mars. Arrêté qui avait débuté la veille à 7h du matin à cause de la neige tombé en abondance dans le Sud de la France. Intervenants : Roger Chevallier, chauffeur routier; Isabelle Hassane chauffeur routier. - Charline Collet; René Thévenot; Gilles Malfray

 

Sur le même sujet

Broderie au fil d'or : et si les Grenadières de Cervières reprenaient du service !

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés