• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Haute-Loire : à peine installé le radar tourelle de la RN 102 a été détruit à coups de fusil

C'est un radar comme celui-ci qui a été victime d'un acte de vandalisme. Il n'aura pas fait long feu, puisqu'il a été installé en juillet dernier. Il a été la cible de deux coups de feu. Les faits ont été constatés mardi 27 août par la gendarmerie. Une enquête est en cours. ( photo d'illustration) / © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
C'est un radar comme celui-ci qui a été victime d'un acte de vandalisme. Il n'aura pas fait long feu, puisqu'il a été installé en juillet dernier. Il a été la cible de deux coups de feu. Les faits ont été constatés mardi 27 août par la gendarmerie. Une enquête est en cours. ( photo d'illustration) / © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Cela fait deux mois à peine que le radar tourelle de la RN102 à proximité de Vazeille-Limandre (Haute-Loire) a été fusillé. Il est désormais hors service. La gendarmerie a constaté les faits mardi 27 août. Une enquête de la gendarmerie est en cours. 

 

Par Mohamed Benmaazouz

On les pensait à l'abri des dégradations et pourtant le radar tourelle installé sur la RN 102 est déjà K-O. Perché à quatre mètres de hauteur ce dernier contrôlait les automobilistes dans les deux sens. Il trône dans la commune de Vazeilles-Limandre, dans le col de Fix-Saint-Geneys (Haute-Loire). Il est désormais  hors-service. Deux impacts sont visibles, et ont été reperés par la gendarmerie mardi 27 août. Il n'aura tenu que deux mois à peine. Ce dernier faisait partie des 5 radars mis en place depuis le mois de juillet en Haute-Loire, avec ceux de Saint-Georges-d'Aurac, Bellevue-la-Montagne et Saint-Vincent. Ces installations ont eu lieu dans le cadre du renouvellement du parc radar en France. Des outils de contrôle nouvelle génération viennent remplacer leurs prédécesseurs dont la plupart ont été dégradés.
 

Son prix ? 32 000 euros

Les radars tourelles sont censés être plus robustes et moins exposés aux dégradations grâce à leur hauteur de 4 mètres. Les vandales parviennent à leurs fins en s'attaquant au pied de l'appareil." Il y en a eu quelques un qui ont été vandalisés, mais je ne tiens pas à donner les chiffres pour éviter des effets d'incitation à la destruction" a déclaré Emmanuel Barbe délégué interministériel à la sécurité routière, au micro de France Info. Preuve que cet incident en Haute-Loire n'est pas un cas isolé.

Et ces nouveaux radars sont à la pointe de la technologie. Ils peuvent verbaliser les usagers, pour excès de vitesse, non port de la ceinture, ou encore usage du téléphone au volant. Car si son grand frère ne prenait que des photos, les tourelles sont elles, équipées de caméras vidéo. Et toutes ces fonctionnalités ont un prix et non des moindres. Comptez 32 000 euros pour un appareil. Une enquête est en cours afin de trouver l'auteur des faits qui risque une peine de prison ainsi qu'une amende pouvant atteindre 100 000 euros.

Sur le même sujet

Jean-Claude Daurat, président de la communauté de commune Ambert - Livradois Forez

Les + Lus