Haute-Loire : un portique de désinfection mis en place dans un supermarché

C’est un dispositif inédit en Haute-Loire et encore en phase de test : un portique de désinfection installé depuis début septembre à l'entrée d'un supermarché du Monastier-sur-Gazeille. Ce matériel anti-COVID 19 suscite pour le moment la curiosité ou le rejet, selon les clients.

En Haute-Loire, un portique de désinfection a été installé dans un supermarché, une mesure qui ne fait pas l'unanimité chez les clients.
En Haute-Loire, un portique de désinfection a été installé dans un supermarché, une mesure qui ne fait pas l'unanimité chez les clients. © E.Monnier /FTV
Pour lutter contre le coronavirus COVID 19, un portique de désinfection a été installé dans un supermarché du Monastier-sur-Gazeille au début du mois de septembre, en Haute-Loire. Ce dispositif, inédit dans le département, est encore en phase de test et suscite beaucoup de réactions de la part des clients. Le gérant doit expliquer qu’il est inoffensif, qu'il ne bipe pas et qu'il est installé là pour rassurer tout le monde et il lui faut beaucoup de patience et de pédagogie pour faire passer le message : « Ce sont des ultrasons, des ultraviolets et de l’eau ionisée, tout simplement. Vous faites un tour sur vous-même et vous pouvez rentrer dans le magasin, en toute sécurité », explique David Accaries, gérant de l’Intermarché du Monastier-sur-Gazeille.

Du matériel utile à d'autres épidémies

Ici, la décision d'installer ce système de désinfection a semblé évidente à la direction et au personnel, une façon de rassurer les habitants très marqués par le confinement : « A ce moment-là , c'était la crainte des gens, la peur panique, on ne savait pas s’il fallait porter le masque on ne savait pas ce qu’il se passait, on était dans l’incertitude totale. On a eu une période très difficile, on s’est dit que c’était du matériel qu’on pourrait réutiliser éventuellement en période de grippe, de gastro-entérite et tout au long de l'année », explique David Accaries.

Une clientèle partagée

Avec la présence du coronavirus COVID 19 toujours préoccupante, certains clients approuvent le dispositif : « C'est bien, d’ailleurs j’ai pris ma température ce matin. Je pense que c’est très bien, on devrait dupliquer ce genre de choses ». D'autres consommateurs préfèrent éviter le portique, d'autres encore sont en colère : « Vous faisiez un portique comme ça quand il y avait la grippe ? Les rhumes ? Non ! », s'exclame un autre client. Finalement presque tous ont accepté de tester le dispositif, par curiosité ou par jeu, à la faveur du doute.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société