Cet article date de plus de 4 ans

Cécile Bourgeon au tribunal, mais comme victime

Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, comparait comme victime depuis lundi matin au tribunal du Puy-en-Velay.  Il s'agit du procès en appel d'Adel Souissi, déjà condamné à 14 ans de réclusion criminelle en septembre dernier à Riom.
Cécile Bourgeon, de dos avec ses deux avocats
Cécile Bourgeon, de dos avec ses deux avocats
Comme à Riom en septembre dernier, le procès d’Adel Souissi se déroule à huis-clos à la demande de sa seconde victime, une jeune femme aujourd’hui étudiante à Clermont-Ferrand. Il doit répondre de deux viols et dans cette affaire on note bien évidement la présence de Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona morte et enterrée à proximité de Clermont-Ferrand en mai 2013.

Cécile Bourgeon se dit victime d’un viol commis en mai 2012 alors qu’elle ramenait Adel Souissi à son domicile après une soirée en discothèque.

Elle a été entendue comme victime, Renaud Portejoie, avocat de Cécile Bourgeon

"Ce sont des faits" explique son avocat Renaud Portejoie, "qui se déroulent un an avant la disparition de Fiona et qui marquent très clairement le début d’une descente aux enfers de Cécile Bourgeon, notamment dans la toxicomanie donc c’est vrai que cette affaire pour cela apporte un éclairage. Après ce sont deux affaires indépendantes. Ce qu’on peut retenir, c’est que la parole de Cécile Bourgeon a été entendue dans l’affaire Fiona comme dans cette affaire et c’est important d’être reconnue comme victime".

Déjà condamné à de nombreuses reprises pour des violences, l’accusé avait été condamné il y a 6 mois à 14 ans de prison lors du procès en première instance à Riom. Son avocat met en cause la parole de Cécile Bourgeon.

ça pose la question de la crédibilité de Cécile Bourgeon, Jean-François Canis, avocat de la défense

"Normalement, ces deux affaires n’ont rien à voir", dit Jean-François Canis, l’avocat d’Adel Souissi, "après peut-être que ça pose la question de la crédibilité de Cécile Bourgeon de manière générale, c'est-à-dire qu’à l’époque où elle fait croire que sa fille a disparu, alors qu’on sait qu’il n’en est rien, elle va à un moment donné dire que des soupçons se portent sur mon client qui est à cette époque-là en Algérie, donc il y a un lien qui se fait, c’est elle qui fait ce lien et personne d’autre".

Quelle que soit l’issue de ce procès qui devrait durer 3 jours, Cécile Bourgeon qui est actuellement incarcérée à la prison de Corbas dans l’agglomération lyonnaise reviendra avec son ancien compagnon Berkane Maklouf au tribunal du Puy-en-Velay, mais cette fois comme accusée pour le procès en appel de l’affaire Fiona. Ses avocats ont déposé une demande remise en liberté qui doit être examinée le 21 février.

durée de la vidéo: 01 min 50
Cécile Bourgeon au tribunal, mais comme victime

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire fiona faits divers disparition