Cet article date de plus de 4 ans

Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, au procès de son violeur présumé

Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona est arrivée en début de matinée au Puy-en-Velay où se tient le procès en appel de son violeur présumé. En première instance Adel Souissi avait été condamné à 14 ans de prison.
Avant son procès en appel devant les assises de Haute-Loire dans le courant de l'année , Cécile Bourgeon comparait comme victime d'un viol. Intervenants : Maître Renaud Portejoie, avocat de Cécile Bourgeon; Maître Jean-François Canis, avocat de la défense.
C’est un autre aspect de « l’affaire Fiona », les accusations de viol portées à l’encontre d’Adel Souissi, soupçonné d’avoir violé deux jeunes femmes au printemps 2012 à Clermont-Ferrand. C’est pour cette raison que  Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona morte et enterrée dans un bois à proximité de Clermont-Ferrand en mai 2013, a été extraite de la prison de Corbas. Devant les assises de la Haute-Loire, elle est partie civile comme il y a 6 mois lorsqu’Adel Souissi avait été condamné à 14 ans de réclusion criminelle à Riom.

Pour Cécile Bourgeon, et ses deux avocats Gilles-Jean et Renaud Portejoie, ce viol commis un an avant la disparition de Fiona « aurait été la première étape d’une longue descente aux enfers » qui s’est terminée par la mort de Fiona.

Ce procès se tient à huis-clos comme cela avait été le cas en première instance par l’autre jeune femme, aujourd’hui étudiante à Clermont-Ferrand.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire fiona faits divers disparition justice société