COVID 19 : où en est la campagne de vaccination en Haute-Loire

En Haute-Loire, les personnes de plus de 75 ans qui souhaitent être vaccinées contre le COVID 19 sont désormais recensées et accompagnées dans leurs démarches par les mairies. Au total, 220 communes ont joué le jeu et facilitent l’accès à la vaccination aux seniors.

Une campagne de recensement des personnes de plus de 75 ans souhaitant se faire vacciner contre le COVID 19 est en cours en Haute-Loire. Plus de la moitié des 20 000 personnes éligibles ont ainsi été recensées par 220 communes, soit 86% des mairies que compte le département. Il leur a été proposé des rendez-vous, par exemple au stade Massot du Puy-en-Velay, où 200 à 300 personnes reçoivent chaque jour l’injection. « Les mairies recensent les personnes de plus de 75 ans qui veulent se faire vacciner et la cellule COVID appelle individuellement les personnes pour les rendez-vous des premières et secondes injections. Une fois qu’elles ont toutes les informations pratiques, elles arrivent au centre de vaccination clef en main. C’est une communication qui est plus humaine. L’objectif c’est de rassurer et accompagner pour que la campagne se passe le plus sereinement et le plus rapidement possible », explique la directrice des opérations du Centre Hospitalier du Puy-en-Velay, Eloïse Brossault.

Une opération victime de son succès

Des solutions de transports sont proposées aux personnes âgées qui ont des difficultés à se déplacer. Marie-André Fougeroude, une altiligérienne de 85 ans, a bénéficié du dispositif et a pu se rendre au centre de vaccination par la navette : « C’est pratique, surtout quand on est seule ! » Mais l’opération, proposée conjointement par le Groupement Hospitalier de Territoire du Puy-en-Velay et les associations des maires de France et des maires ruraux, est victime de son succès. Les organisateurs craignent désormais de ne pas disposer de suffisamment de doses pour répondre à cette forte demande. « Le problème qu’on a maintenant c’est qu’on a beaucoup de candidats qui se sont inscrits et qui souhaitent s’inscrire pour se faire vacciner. La gestion des vaccins nous empêche d’aller aussi vite qu’on voudrait. En ce moment on a des personnes inscrites qui nous rappellent en nous disant que personne ne les appelle, qui sont inquiètes », regrette Michel Chapuis, maire du Puy-en-Velay.

6 438 personnes déjà vaccinées

En Haute-Loire, depuis le 7 janvier, le vaccin contre le COVID 19 est distribué dans 3 centres, répartis sur le département. D’abord, ce sont les résidents des EHPAD et les professionnels de santé de plus 50 ans qui ont pu se faire vacciner, puis, lundi 18 janvier, la vaccination a été élargie aux personnes âgées de plus de 75 ans vivant à domicile et aux personnes atteintes de comorbidités. Au total, selon la préfecture de la Haute-Loire, 6 438 personnes ont été vaccinées au 28 janvier :

« En toute logique, le nombre de soignants vaccinés commence à se stabiliser, tandis que la proportion de personnes de plus de 75 ans vaccinées augmente progressivement dans la population totale de personnes vaccinées », souligne la préfecture. Au total, 39 des 51 EHPAD que compte le département ont reçu des doses pour vacciner leurs résidents. Il est prévu que tous les EHPAD du département aient reçu des doses pour faire vacciner leurs résidents au 1er février. « Le département se situe dans une moyenne haute des personnes vaccinées, avec un taux de près de 2000 personnes vaccinées pour 100 000 habitants », se félicite la préfecture.

De nouvelles ouvertures de centre envisagées

Cependant, les personnes qui ne rentrent pas dans les critères prioritaires devront encore patienter : il faudra encore plusieurs semaines pour vacciner toutes les personnes de plus de 75 ans et les patients atteints de comorbidités. Le système de transport des personnes demandeuses mis en place permet de couvrir équitablement le département. Des ouvertures éventuelles de centres ou d’antennes, conditionnées par l’arrivée de nouveaux vaccins, se préparent néanmoins d’un point de vue logistique.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19