Haute-Loire : flashés à 145 km/h et 192 km/h dans l'agglomération du Puy-en-Velay

En Haute-Loire comme partout en France, la police nationale dit avoir constaté un relâchement des conducteurs dans leurs comportements routiers, en raison du confinement lié au coronavirus COVID 19. Mardi 7 avril, 2 conducteurs ont été contrôlés à 145 km/h et 192 km/h. 
En Haute-Loire, mardi 7 avril, deux automobilistes ont été contrôlés en grand excès de vitesse, un relâchement attribué au confinement lié au coronavirus COVID 19.
En Haute-Loire, mardi 7 avril, deux automobilistes ont été contrôlés en grand excès de vitesse, un relâchement attribué au confinement lié au coronavirus COVID 19. © Police Nationale 43
En Haute-Loire, la voiture-radar de la police nationale du Puy-en-Velay a relevé 2 grands excès de vitesse mardi 7 avril, dans l’agglomération de la capitale altiligérienne. A Chadrac, un conducteur a été flashé à 145 km/h au lieu de 80 km/h, et au Monteil, un autre véhicule a été contrôlé à 192 km/h au lieu de 110 km/h. La police a dénoncé ces deux grands excès de vitesse sur son compte Twitter : « 192 km/h en zone police. Relâchement du comportement de certains sur des routes moins fréquentées ? Nous avons « déconfiné » notre véhicule radar mardi pour voir. On a vu ! Deux grands excès de vitesse à Chadrac (145 km/h) et Le Monteil (direction du Puy : 192 km/h). »

Des excès de vitesse exceptionnels

Face à ce constat, la police a annoncé vouloir prendre des mesures dissuasives : « Nous avons eu des instructions au niveau national, car nous avons constaté un certain relâchement des comportements routiers, comme il y a moins de circulation en raison du confinement. On a sorti le radar, et on a constaté ces deux grands excès de vitesse. Maintenant, on reprend les contrôles radar tous les jours, pour dissuader les gens qui roulent plus vite. » La police nationale de Haute-Loire ne dispose pas pour l’heure de chiffres comparatifs entre les périodes habituelles et la période de confinement, cependant, des excès de vitesse de cette ampleur sont exceptionnels pour les policiers.

"Ces gens mettent leur vie et celle des autres en danger"

« C’est rare, les excès de vitesse aussi élevés. Être en excès de vitesse, ça peut arriver, mais rouler à près de 200 km/h, c’est beaucoup trop. Ces gens mettent leur vie et celle des autres en danger », déplore la police du 43. Les contrôles reprennent donc dès vendredi 10 avril. La voiture radar surveillera la vitesse des automobilistes en circulant, mais aussi en étant stationnée aux endroits les plus dangereux de la zone police.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société sécurité routière sécurité police faits divers