Le Puy-en-Velay : opération de dépistage massif du COVID samedi 17 avril

Une opération de dépistage massif du COVID 19 est organisée samedi 17 avril au Puy-en-Velay. Le taux d’incidence en Haute-Loire est actuellement de 352,1 pour 100 000 habitants.

L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes organise une opération de dépistage du COVID 19 samedi 17 avril au Puy-en-Velay.
L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes organise une opération de dépistage du COVID 19 samedi 17 avril au Puy-en-Velay. © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Comme de nombreux départements français, la Haute-Loire est fortement touchée par la circulation du virus COVID 19. Pour la semaine glissante du 5 au 11 avril, le taux d’incidence dans le département est de 352,1 pour 100 000 habitants.


Afin de lutter contre la progression de l’épidémie et de casser les chaînes de transmission, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes organise une opération de dépistage massif au Puy-en-Velay le samedi 17 avril.

Une équipe de médiateurs

Des médiateurs de lutte anti-COVID seront mobilisés. Dans un communiqué publié mercredi 14 avril, la Ville du Puy-en-Velay indique  au sujet des médiateurs : « Ils interviendront pour effectuer des dépistages, sensibiliser les habitants en délivrant les messages de prévention (Que faire si on est positif au COVID ? Que faire si on est contact à risque ? Combien de temps dure l’isolement ? Comment être accompagné ?) et pour identifier des personnes contacts, en questionnant les personnes dont le test serait positif ».
 

Des prélèvements naso-pharyngés

L’opération de dépistage aura lieu de 9 heures à 13 heures, à la salle Jeanne d’Arc, située 13 avenue de la Cathédrale. L’équipe de médiateurs SDIS 43 financée par l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes mobilisée dans cette mission, a été formée spécifiquement. Le dépistage se fait sur la base du volontariat, il est pris en charge à 100% par l’Assurance maladie. Il s’agit de tests réalisés par prélèvements naso-pharyngés. Les personnes doivent apporter leur carte vitale. L’ARS Auvergne-Rhône-Alpes et la Ville du Puy-en-Velay invitent le plus grand nombre d’habitants du secteur à venir réaliser un dépistage.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société