Haute-Savoie : le réchauffement climatique s'invite à la fête des guides de Saint Gervais-les Contamines

Fête des Guides 2019 de la compagnie St Gervais/les Contamines / © France 3 Alpes
Fête des Guides 2019 de la compagnie St Gervais/les Contamines / © France 3 Alpes

Ce dimanche 4 Août, les guides étaient à la fête à Saint-Gervais (Haute-Savoie). Au pied du Mont Blanc, anciennes et nouvelles recrues se sont retrouvées pour la bénédiction des cordes et piolets.

Par Denis Vigneau-Dugué

Défilé, messe, bénédiction des cordes et des piolets, en ce premier week-end d'Août, les guides de la "Compagnie des Guides de Saint-Gervais/Les Contamines" ont respecté la tradition.

Fondée en 1864 et riche d'une expérience du milieu montagnard reconnue depuis plus de 150 ans, la Compagnie regroupe les professionnels d’un même massif et d’une même vallée, le Val-Montjoie, situé au pied du Mont-Blanc. Elle compte aujourd'hui plus de 80 guides et accompagnateurs spécialisés dans toutes les pratiques de la montagne : randonnée, alpinisme, ski, cascade de glace, raquette, escalade, trail…
 

Coup de chaud sur les massifs


Mais en un siècle et demi, le métier a fortement évolué et la montagne aussi. Vendredi 2 Août, la fête a débuté par une conférence intitulée « Les mutations de l'alpinisme face au changement climatique ». C'est dire si les effets du réchaufement se font sentir sur la profession. Aujourd'hui, on ne se contente plus de guider ou d'accompagner, il faut aussi sensibiliser le public à cette évolution et à ses conséquences tant pour l'environnement que pour l'homme lui même.

Pour Olivier Béguin, Président de la Compagnie des guides de Saint-Gervais/les Contamines, la profession est confrontée à deux choses : "on est confrontés au manque de neige, c'est des champs de cailloux et y'a des chutes de pierres… et on est attentifs à ce que disent les géomorphologues. On se concerte beaucoup entre les compagnies maintenant."

C'est dans cet esprit que se sont créés des groupes WhatsApp. Un contact permanent qui permet à chaque fin de course de partager en temps réel un rapport.
 

Utiliser les nouvelles technologies, mais aussi adapter  les formations.

 
De leur coté les jeunes guides ne reçoivent plus les mêmes conseils qu'il y a 30 ans. Leur palette de connaissances doit s'élargir. Les saisons changent et la clientèle aussi.  Au 21e siècle, la montagne accueille de moins en moins d'initiés et de plus en plus de néophytes à qui il faut enseigner au minimum les connaissances de base.

Guide à la Compagnie des guides de Saint-Gervais/les Contamines, Julien Pelloux explique : " On a des stages sur une semaine voir même plusieurs jours qui permettent d'immerger les personnes en essayant de pas consommer la montagne de façon rapide. On véhicule certaines valeurs autour de la nature et du respect de la culture montagnarde."

L'idée n'est donc plus d'enchaîner les sommets pour les cocher ensuite sur une liste, mais bel et bien de découvrir un milieu et d'en respecter les codes, afin que la montagne reste à tout jamais un plaisir à partager.

 

Sur le même sujet

Lutte contre le Cancer du sein

Les + Lus