• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Agression du maire d'Habère-Poche par un de ses administrés, en Haute-Savoie

Ce samedi 30 novembre, Denis Ducrot a été frappé au visage par un habitant de sa commune, alors qu'il faisait procéder au déneigement devant la résidence de ce dernier. Une agression sur fond de litige, loin d'être récent.

Par Sophie Pellerin

Le différend dure depuis près de 30 ans. Depuis l'époque où ce chemin communal d'Habère-Poche a été élargi par la municipalité, en empiétant sur la propriété d'un habitant, pas du tout content. 

Il avait d'ailleurs installé une barrière sur "sa" portion de route: le tribunal administratif lui a fait enlever au printemps dernier. L'affaire s'est une nouvelle fois envenimée ce week-end, avec la neige. Il refusait que "sa" portion de route soit déneigée, mais le maire a quand même demandé à son employé communal de mettre au noir cette portion de voirie et l'a accompagné.

Furieux, le "propriétaire", désormais retraité, a violemment secoué le premier magistrat alors qu'il sortait de sa voiture. Nez en sang, appareil dentaire cassé: les gendarmes ont dû intervenir. Maire d'Habère-Poche depuis 2001, Denis Ducrot a porté plainte pour coups et blessures.

"Une agression inqualifiable", selon le Sénateur UMP haut-savoyard Jean-Claude Carle qui condamne cet acte dans un communiqué: "A travers le Maire, c'est la République toute entière qui est agressée".



Sur le même sujet

Valence (Drôme) : une explosion dans un appartement fait un mort et un blessé léger

Les + Lus