Annecy : des associations lancent une pétition contre le financement public de la future université catholique

Une dizaine d'associations et de syndicats lancent une pétition à Annecy alors que l'université catholique de Lyon envisage une nouvelle implantation. Le collectif dénonce le financement prévu à hauteur de 50 % par les collectivités publiques.

L'université catholique devrait s'implanter sur le site de l'actuel lycée Saint-Michel
L'université catholique devrait s'implanter sur le site de l'actuel lycée Saint-Michel © Google maps.
La prochaine implantation à Annecy d'un nouveau campus de l'université catholique de Lyon fait réagir une dizaine d'associations et de syndicats. Les collectivités locales ont prévu de financer la moitié de la construction. Le collectif fait signer une pétition pour dire non au financement de l'équipement privé par des fonds publics.

C'est un "appel aux laïques" qu'a décidé de lancer le collectif emmené par l'association "Libre Pensée". Dix autres associations et syndicats, parmi lesquelles la Ligue des Droits de l'Homme, la FCPE, FO, la CGT, Solidaires ou encore la CFDT, se sont joints à la pétition qui aurait, au 21 janvier, rassemblé déjà un peu plus d'un millier de signatures selon le président de "Libre Pensée".

Les signataires dénoncent une "entorse à la loi de 1905 de séparation des églises et de l'Etat". Une loi qui, rappellent-ils, garantit "la liberté de conscience des citoyens, libres de croire ou de ne pas croire". Or, soulignent-t-ils, les collectivités locales, se sont engagées à financer le projet d'implantation de cette nouvelle université catholique à hauteur de 50 %. Des fonds publics donc qui seront affectés à la construction d'une "école privée".

Dans le détail, le département de la Haute-Savoie s'est effectivement engagé à verser une enveloppe d'1,5 million d'euros. L'agglomération d'Annecy prévoit la même somme et la région Auvergne-Rhône-Alpes devrait contribuer à hauteur de 2 millions d'euros.
 

"L'austérité dans le public"


C'est l'Université catholique de Lyon qui a prévu l'ouverture d'un nouveau campus dès la rentrée prochaine au coeur d'Annecy. Les premiers étudiants seront accueillis dans les locaux de l'actuel lycée Saint-Michel puis, dès la rentrée scolaire 2021, un nouveau bâtiment sera opérationnel. A terme, un millier d'étudiants devraient pouvoir être accueillis dans cette nouvelle université. Le montant total des travaux devrait atteindre les 10 millions d'euros.

"D'un côté, c'est l'austérité dans le public, de l'autre, on donne de l'argent au privé" s'indigne José Goémans, président de l'association "Libre Pensée". Pour lui, "les fonds publics, qui sont le produit de l’impôt donc l'argent des citoyens, doivent être réservés uniquement au financement des services publics qui manquent cruellement de moyens en suivant le principe républicain". Le parti socialiste local en profite, quant à lui, pour tacler la politique du président divers droite du département Christian Monteil. Evoquant une "incurie ancienne et durable", il l'accuse de ne pas avoir suffisamment soutenu le développement de l'Université publique Savoie Mont Blanc.

Dans un communiqué publié ce mardi 21 janvier, Christian Monteil dénonce une "méconnaissance totale du sujet" de la part du parti socialiste. Il revendique un "engagement historique", et rappelle que le département de la Haute-Savoie a financé de nombreuses constructions immobilières de l'Université sur son territoire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université religion polémique éducation