• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Quatre ans après, une nouvelle procureure à Annecy pour élucider l'affaire de la tuerie de Chevaline

Parmi les nouveaux procureurs de la République nommés à la rentrée, Véronique Denizot, à Annecy, a repris un dossier aussi complexe qu'énorme: la tuerie de Chevaline

Par Quentin Vasseur

C'est un dossier de 73 tomes qu'elle a dans les mains. La nouvelle procureur d'Annecy, Véronique Denizot, doit faire la nouvelle sur une affaire vieille de quatre ans, et qui contient encore de nombreux points d'ombre.

"Au début on part sur certaines hypothèses. Il y en a plusieurs, mais certaines sont privilégiées. On y croit beaucoup, puis on voit que les portes se ferment au fur et à mesure, confie-t-elle. Il faut se dire en tout cas qu'on a  fouillé, on a creusé tous les éléments et qu'on est arrivé au bout de ce qu'on pouvait mener comme investigation."

Le dossier est ouvert et il le restera tant qu'il le faudra


Pas question d'abandonner pour autant. Le 5 septembre 2012,  quatre personnes étaient assassinées sur une route de forêt à Chevaline: Saad Al Hilli, un Britannique d'origine irakienne, son épouse, sa belle-mère et Sylvain Mollier, un cycliste de la région.

Saad Al Hilli était-il visé en raison de son activité dans une entreprise de surveillance satellite? Ou encore à cause de l'héritage familial? Ou bien était-ce le cycliste qui était visé ? Après quatre ans d'investigations, de multiples questions restent sans réponses. On ignore toujours le mobile de ce quadruple meurtre.

Reportage de Marion Feutry, Ariane Combes-Savary, Jean-Jacques Picca et Madeleine Reynier-Deville.
Le point sur l'affaire de la Tuerie de Chevaline
Intervenant: Véronique Denizot, Procureure de la République d'Annecy

"Entre les progrès de la technique et scientifique, on sait très bien qu'on peut ressortir un dossier au bout de 15, 20 ans, ajoute la procureure de la République. Chevaline ça a 4 ans, c'est trop long, mais pas tant que ça. Pour le moment le dossier est ouvert et il le restera tant qu'il le faudra."

A lire aussi

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : 70 postes supprimés à Dietal, les salariés toujours mobilisés

Les + Lus