Annecy : taxé d'"amateurisme" par l'opposition, le nouveau maire François Astorg se défend

Une "erreur technique" a fait traîner le conseil municipal de vendredi à Annecy, provoquant la colère de l'opposition contre la nouvelle majorité menée par François Astorg.

François Astorg a été élu maire d'Annecy au second tour des élections municipales, le 28 juin.
François Astorg a été élu maire d'Annecy au second tour des élections municipales, le 28 juin. © Grégory YETCHMENIZA / MAXPPP
Il n'aura pas fallu attendre longtemps avant que les hostilités soient lancées. Des conseillers municipaux d'opposition se sont indignés, samedi 11 juillet, de "l'amateurisme" de la nouvelle équipe majoritaire d'Annecy après un conseil municipal "surréaliste".

"L’amateurisme de l’équipe majoritaire pourrait faire sourire si les enjeux n’étaient pas ceux d’Annecy, ville préfecture de la Haute-Savoie, 29e ville de France, et ses 130 000 habitants", écrivent les groupes "Les Annéciens", porté par Denis Duperthuy, et "Pour Annecy naturellement" de l'ancien maire Jean-Luc Rigaut, dans un communiqué.
 
 

"Erreur technique"


La cause du litige ? Le conseil municipal de vendredi qui avait pour ordre du jour la désignation des délégués supplémentaires en vue des élections sénatoriales. Un vote "perturbé et retardé", reconnaît le nouveau maire écologiste François Astorg, car "le fichier de la liste Réveillons Annecy transmis par e-mail au service de la ville était un fichier de travail envoyé par erreur".

Il a donc dû faire l'objet de "plusieurs corrections successives durant la séance" qui a duré 1h40. Là où l'opposition décrit "une cascade d'erreurs", François Astorg parle d'"incident technique" et affirme avoir présenté ses excuses aux conseillers municipaux.
 
"Je comprends le besoin pour l’opposition de grossir cet incident technique pour en faire un sujet politique qui n’a aucun impact sur la population mais j’ai remercié tous les élus qui ont bien voulu faire preuve d’indulgence", répond l'édile qui a succédé à Jean-Luc Rigaut au poste de maire d'Annecy le 28 juin. Le prochain rendez-vous est fixé au 16 juillet pour l'élection du président du Grand Annecy.

La députée dissidente LREM Frédérique Lardet, soutenue par le maire d'Annecy, et Jean-Luc Rigaut ont déjà annoncé leur candidature. Nul doute que l'ambiance devrait, là aussi, être électrique.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter