Covid-19 et gestes barrières : un pâtissier de Haute-Savoie crée une galette à envoyer par la poste

Difficile cette année de rassembler famille, amis et collègues pour déguster la traditionnelle galette des rois. Pour respecter les gestes barrières, un pâtissier d’Annecy a donc inventé une galette individuelle qui peut s’envoyer par la poste.

Cette galette en chocolat est garnie de praliné aux amandes avec feuillantine et caramel à la fleur de sel.
Cette galette en chocolat est garnie de praliné aux amandes avec feuillantine et caramel à la fleur de sel. © G. Lespinasse / France 3 Alpes

Pâtissier chocolatier, Patrick Agnellet est devenu un habitué du bureau de poste d’Annecy-le-Vieux. Ce mercredi 6 janvier, jour de l’épiphanie, il y amène près de 350 colis qu’il expédie dans toute la France. "On envoie toutes les galettes, et c’est tous les jours comme ça ! se réjouit l’artisan. Même parfois plusieurs fois par jour".

Pour cette épiphanie au temps du coronavirus, ce pâtissier s'est demandé comment faire cohabiter ce moment de partage avec les règles de distanciation. Dans son laboratoire, il a alors créé avec son équipe une galette qui s'envoie par la poste.

"On a imaginé en chocolat une galette individuelle, chacune avec une fève. Comme ça tout le monde a gagné la fève et chacun peut en envoyer à ceux qu’il aime" explique Patrick Agnellet.

 

Une coque en chocolat

Cette galette chocolat est garnie de praliné aux amandes avec feuillantine et caramel à la fleur de sel. Elle est surmontée d'une fève en forme de couronne.

Cette création esthétique a dû aussi tenir compte de la contrainte du transport. "Si toutes les étapes sont respectées, tout le monde aura sa galette à la maison sans aucun problème" assure Louis Agnellet, pâtissier chocolatier.

Même l'emballage totalement biodégradable a été conçu spécialement pour l'expédition postale. Le prix de la gourmandise : 16,20 euros,  frais de port compris.

Depuis le 1er janvier, plus de 3000 galettes ont déjà été expédiées.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société gastronomie culture