La jeune dealeuse de "cannabis de synthèse" est mise en examen à Annecy

L'adolescente de 16 ans avait reconnu vendre des stupéfiants de synthèse dans le bassin annécien. Elle a été mise en examen pour "administration de substances nuisibles", et "provocation à l'usage de substances présentées comme ayant l'effet de produits stupéfiants".

En mars dernier, une dizaine de ses jeunes clients avait été pris de malaises autour d'Annecy. 5 d'entre eux avaient été hospitalisés.

La jeune fille a été laissée en liberté surveillée jusqu'a son procès. Il devrait intervenir dans les prochaines semaines. L'enquête de police a démontré que la jeune fille, âgée de 15 ans au moment des faits, se livrait à la vente depuis plusieurs mois sur le bassin annécien.  

Son "cannabis de synthèse" n'étant pas classé comme produit stupéfiant, le parquet d'Annecy a retenu "l'administration de substances nuisibles" et "la vente de substance présentées comme des stupéfiants".

La jeune fille aurait reconnu une grande partie des faits et indiqué avoir mis en place ce réseau de vente de produits "légaux" pour se faire de l'argent, sans se soucier des conséquences.