Martial Saddier élu président du Conseil départemental de Haute-Savoie face à Virginie Duby-Muller

Le député LR Martial Saddier a été élu à la tête de l'exécutif départemental de Haute-Savoie jeudi. Il était en concurrence avec Virginie Duby-Muller, battue dès le premier tour.

Le troisième tour des élections départementales s'est soldé par la victoire de Martial Saddier à la présidence du département de Haute-Savoie jeudi 1er juillet. Le député Les Républicains (LR) était en concurrence avec Virginie Duby-Muller, également parlementaire LR. Il a été élu avec 18 voix contre 16 pour sa concurrente, succédant ainsi à Christian Monteil (DVD), 74 ans, qui a raccroché après trois mandats passés à la tête de l'exécutif départemental.

Martial Saddier devra renoncer à son mandat de député dans le cadre de la loi sur le non-cumul des mandats électoraux. Nouvellement élu dans le canton de Bonneville, il faisait valoir sa proximité avec Laurent Wauquiez - arrivé en tête aux élections régionales - comme premier argument pour briguer la présidence du département. "J'étais le dernier de sa liste et ancien vice-président à l'économie [de 2016 à 2017, ndlr] c'est-à-dire un des postes les plus importants de Laurent Wauquiez. Je pense qu'il n'y a pas mieux placé que moi pour faire le lien entre le département de la Haute-Savoie et la région", nous expliquait-il.

Cette bataille fratricide dans les rangs de la droite - largement majoritaire au conseil départemental de Haute-Savoie - comptait à l'origine trois protagonistes. Le maire de Châtel Nicolas Rubin, réélu conseiller départemental dans le canton d'Evian, a longtemps été présenté comme candidat potentiel à la présidence. Il a finalement renoncé au soir du second tour pour soutenir la candidature de Martial Saddier.

Virginie Duby-Muller, elle, se voulait l'héritière de Christian Monteil avec qui elle a été élue en binôme pour la première fois en 2015. La députée de 41 ans mettait en avant son expérience au sein de l'exécutif départemental face à Martial Saddier qui exerce son premier mandat. Des arguments qui n'ont pas suffi à convaincre la majorité des conseillers départementaux. Martial Saddier présidera le département jusqu'en mars 2028.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections