Meurtre d'une psychologue à Annecy : le suspect allait être signalé pour des faits de nature sexuelle

Publié le
Écrit par Yann Gonon .

L'enquête avance après le meurtre d'une jeune psychologue dans le centre d'Annecy, ce mercredi 26 août. Selon le parquet, le suspect âgé de 75 ans, allait être signalé par sa victime pour des faits de nature sexuelle.

Le parquet d'Annecy a fait le point ce jeudi 27 août, au lendemain du meurtre d'une jeune psychologue en centre-ville. Selon la procureure en charge du dossier, le septuagénaire, auteur présumé de l'homicide, allait être signalé par sa victime pour des abus sexuels sur une adolescente de sa famille.

Le drame s'est produit rue Carnot ce mercredi en fin de matinée. Un homme a fait irruption dans le cabinet d'une psyschologue et a fait feu sur la jeune thérapeute. Le tireur a ensuite pris la fuite après avoir été désarmé par le mari de la victime. Il a été arrêté quelques minutes plus tard dans un parking tout proche. 

Le tireur présumé, âgé de 75 ans, était toujours en garde-à-vue ce jeudi en fin de journée. Il devrait être déféré vendredi devant un juge d'instruction.

Dans un communiqué de la procureure d'Annecy, on apprend que le suspect, domicilié à Chambéry, marié et père de deux enfants, aurait reconnu être venu sur les lieux et avoir tiré au fusil de chasse sur sa victime, l'atteignant à la tête. Toujours selon le parquet, le septuagénaire n'était pas un patient de la victime. Ses motivations pourraient être liées à un signalement envisagé par la psychologue pour "des faits de nature sexuelle commis sur mineur de 15 ans dans le cadre familial".
 
La victime était âgée de 31 ans. Elle exerçait avec son mari dans le même cabinet. Elle était la maman d'un jeune enfant de 18 mois.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité